Doit-on nécessairement manger de la viande pour être en bonne santé ?

Article mis à jour le 

Viande rouge - copyright Conan - Flickr CC.
Viande rouge - copyright Conan - Flickr CC.

Ce vendredi 20 mars a lieu la journée mondiale sans viande. L’occasion d’évoquer cette question qui continue à diviser les Français : faut-il consommer de la viande au quotidien, ou au contraire l’éviter pour rester en bonne santé ? Tour d’horizon.

Une trop forte consommation est néfaste pour la santé

Manger de la viande chaque jour est risqué en matière de santé. Pourquoi ? Tout simplement parce que la viande renferme des déchets, à l’instar de l’urée ou encore de la créatine. Des substances présentant un danger pour les reins. En outre, une surconsommation modifie le pH du corps, autrement dit l’acidifie. Ce qui a pour conséquence une vieillesse prématurée des cellules. Pire : nombreuses sont les études à affirmer que la viande rouge multiplie considérablement les risques de contracter des pathologies cardiovasculaires ou des cancers.


La viande a toutefois des bienfaits, à condition de ne pas en abuser

Reste qu’à condition de ne pas en manger chaque jour, la viande présente des avantages non négligeables pour l’organisme. Celle-ci procure en effet au corps humain des protéines contribuant à l’entretien des muscles, sans compter une bonne dose de fer. Or, rappelons que le fer est l’élément permettant au sang de véhiculer l’oxygène dans l’organisme, et d’éviter l’anémie.

Mais ce n’est pas une raison suffisante pour en consommer chaque jour : les nutritionnistes considèrent que deux à trois repas par semaine intégrant de la viande suffisent pour garantir des apports optimaux au corps. Les inconditionnels de la barbaque peuvent néanmoins aller jusqu’à trois repas avec de la viande rouge, et jusqu’à quatre toutes viandes confondues. À l’heure actuelle, rappelons que les Français comptent parmi les plus gros consommateurs de viande, avec 86 kilos par an et par habitant.


Des alternatives à la viande existent !

Même si le fait de ne pas manger suffisamment de viande peut entraîner des carences, des alternatives permettent de s’en passer sans risque pour la santé. Il faut savoir que les lentilles, et les fruits secs comme les noisettes et autres abricots secs fournissent un apport important en fer. De même que les haricots – qu’ils soient rouges, noirs ou blancs –, le soja ou encore les céréales complètes de type quinoa fournissent suffisamment de protéines. C’est pourquoi il est tout à fait possible de se passer de viande, si l’on veille bien à dénicher les aliments capables de remplacer les apports de la viande.


Sources : journee-sans-viande, 20minutes, ouest-france