Étude : les selfies sur les réseaux sociaux, une catastrophe relationnelle

Article mis à jour le 

Selfies : la plus mauvaise des stratégies sociales
Selfies : la plus mauvaise des stratégies sociales

Les réseaux sociaux ont toujours été considérés comme le moyen le plus efficace pour rapprocher les gens. Pourtant, une étude réalisée par le docteur David Hougton et son équipe de la Birmingham Business School vient de prouver le contraire. En effet, ils sont parvenus à démontrer que plus les individus publient de photos, moins leurs “amis” leur sont intimes.

D’après cette enquête réalisée sur des utilisateurs du réseau social Facebook, la publication de photos, et surtout de selfies, suscite de l’hostilité chez les “amis”. Ceci constitue un véritable paradoxe quant à l’une des raisons d’être des réseaux sociaux : rapprocher les personnes éloignées par le biais de leurs clichés. Le docteur David Hougton explique que les informations divulguées sur les murs sont vues et lues par diverses catégories d’utilisateurs dont les points de vue diffèrent d’un sujet à l’autre.

Des résultats étonnants

Afin que l’étude aboutisse, l’équipe de chercheurs s’est penchée sur des photographies représentant uniquement l’auteur, avec d’autres personnes ou avec son animal de compagnie lors d’un évènement public ou familial. Ces clichés ont été présentés aux contacts de l’utilisateur, dont des amis proches, des collègues ou de simples connaissances, afin d’obtenir leurs avis. Les résultats ont ensuite été mesurés grâce à une échelle prenant en compte le degré de soutien et le niveau de proximité des utilisateurs. Un rapport inversement proportionnel entre le nombre de photos partagées et le degré d’intimité ressenti par les contacts a alors été découvert.  

Sources : soocurious, france-rezo

Cet article a recueilli 4 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : high tech