Un médicament anti-cancer de la peau prochainement mis en vente

Article mis à jour le 

Un nouveau médicament destiné au traitement du cancer vient d'obtenir le feu vert de l'Union Européenne pour une prochaine commercialisation.

Fabriqué par le laboratoire suisse Roche, l'Erivedge, un médicament conçu pour traiter l'une des formes de cancer de la peau les plus répandues, vient de recevoir l'aval de l'UE pour sa commercialisation future. Celui-ci a été créé pour lutter contre le carcinome basocellulaire (CBC), un type de cancer de la peau dont la particularité est d'être insensible à la radiothérapie et à la chirurgie. L'Erivedge n'est autre que le premier médicament rendu légal dans l'Union Européenne pour traiter les personnes touchées par cette forme de cancer, dont les effets cutanés peuvent à terme s'avérer défigurant et même fatal.

Un médicament déjà proposé à la vente dans sept pays

Pour rappel, l'UE autorise de façon conditionnelle la vente des médicaments qui répondent à des besoins médicaux non satisfaits. Pour obtenir l'agrément final et ainsi permettre la mise sur le marché de l'Erivedge, le laboratoire Roche est tenu de fournir des informations complémentaires au sujet de son utilisation. Objectif de l'étude mondiale à mettre en œuvre : montrer l'"innocuité", autrement dit le caractère inoffensif, du médicament. À noter que le carcinome basocellulaire est bien souvent considéré comme guérissable, et ce d'autant plus lorsqu'il se limite à une petite partie de la peau.

Pour autant, il arrive dans certains cas que la tumeur se propage à d'autres parties de l'organisme en envahissant les tissus environnants. Or, c'est à ce moment que le carcinome basocellulaire ne peut plus être traité par radiothérapie ou chirurgie. Pour l'heure, sept pays vendent d'ores et déjà le médicament : les États-Unis, la Suisse, l'Australie, l'Israël, le Mexique, l'Équateur et la Corée du Nord.

Sources : SanteLog, Lapresse