Microsoft met au point des drones pour combattre les moustiques

Article mis à jour le 

Microsoft prévoit d'envoyer des drones pour lutter contre les moustiques et les épidémies qui en découlent... - copyright Project Premonition
Microsoft prévoit d'envoyer des drones pour lutter contre les moustiques et les épidémies qui en découlent... - copyright Project Premonition

À l'instar de Google, Microsoft dispose d'un laboratoire de recherche travaillant au service de l'humanité. Celui-ci est en train de développer un drone capable d'attraper les moustiques pour empêcher la prolifération de certaines épidémies, à commencer par le paludisme.

Le département recherche de Microsoft se donne cinq ans pour élaborer une stratégie efficace pour lutter contre les épidémies, notamment celles transmises par les moustiques. Pour y parvenir, le programme Project Premonition a été lancé, avec pour objectif de mettre au point un drone capable de capturer les moustiques. D'autres chercheurs se servent de l'analyse de données et de la biologie moléculaire pour détecter les vagues d'épidémie. Selon Ethan Jackson, le moustique est l'animal le plus redoutable de la planète en raison des nombreux agents pathogènes dont il est le vecteur.

 

Des drones pour une meilleure gestion des épidémies ?

Pour neutraliser ces insectes, des chercheurs des universités Johns Hopkins et Pittsburgh souhaitent envoyer un objet volant à leur poursuite. En collaborant avec Microsoft, ils ont conçu un drone inédit qui ressemble à un piège à moustiques volant. Peu énergivore, sa mission consiste à traquer les moustiques, vecteurs de maladies comme la malaria ou la dengue, dans des endroits souvent difficiles d'accès. Les scientifiques pourront probablement grâce à lui comprendre la raison pour laquelle les maladies localisées se muent en épidémies, et ainsi mieux anticiper leur propagation. En les classant, ils pourront créer une base de données des épidémies issues de toutes les catégories de moustique. À terme, l’objectif est d’éviter les catastrophes sanitaires.

 

Source : lci.tf1, pourquoidocteur