Mise au jour d'un test sanguin capable d'évaluer notre "âge biologique"

Article mis à jour le 

Un test sanguin développé par des scientifiques permettrait de déterminer notre espérance de vie plus précisément
Un test sanguin développé par des scientifiques permettrait de déterminer notre espérance de vie plus précisément

Des chercheurs britanniques auraient trouvé le moyen de déterminer l’“âge biologique” du corps par rapport à son âge réel. Une prouesse rendue possible grâce à un test sanguin s’appuyant sur de nombreux marqueurs génétiques.

En début de semaine, des scientifiques du King’s College de Londres ont déclaré être en mesure de calculer l’“âge biologique” d’une personne à partir d’un simple échantillon de sang. Explications.

 

“Âge biologique” et “âge réel”

Que signifient “âge biologique” et “âge réel” ? L’“âge réel” est la période de temps qui s’est écoulée entre la naissance d’un individu et le présent. L’“âge biologique”, qui s’apparente à une signature génétique, est le temps de vie de nos organes. Il permet également de dresser un pronostic sur les différents types de maladies qui peuvent atteindre le patient et ses risques de mourir dans les prochaines années. C’est sur ce dernier point que se sont focalisés les chercheurs britanniques.

Pour étayer leur théorie, ils ont effectué un test sur un groupe de Suédois ayant tous 70 ans. Les résultats ont démontré que certains des patients n’avaient pas de soucis à se faire pour leur santé, mais que d’autres avaient 45% de probabilités de mourir bientôt.

 

Polémiques sur cette découverte

Les recherches faites par ces scientifiques britanniques pourraient provoquer de nombreux bouleversements. En se concentrant sur les points positifs de cette découverte, ce test sanguin est certainement une aubaine pour tous. Connaître l’âge biologique permettrait en effet de dépister ou d’anticiper des maladies graves telles que le cancer ou les affections neurodégénératives. De même, déterminer l’“âge biologique” d’un organe pour savoir s’il peut être transplanté serait théoriquement possible. Enfin, il offrirait une chance à certaines personnes de changer de mode de vie pour ainsi gagner quelques années.

Toutefois, connaître le temps qu’il nous reste à vivre a aussi de nombreux inconvénients. En évaluant approximativement le nombre d’années qui leur restent à vivre, de nombreuses personnes pourraient perdre la tête. Certaines pourraient dépenser toutes leurs économies pour se faire plaisir tandis que d’autres arrêteraient de verser de l’argent pour leur retraite, au grand dam des institutions publiques.

 

Sources : slate, 20minutes