Et si l’ibuprofène pouvait rallonger notre espérance de vie de 10 ans ?

Article mis à jour le 

L’ibuprofène serait efficace pour lutter contre le vieillissement et permettrait de vivre en meilleure santé, d’après les résultats d’une étude américaine menée par des biochimistes de l’Université Texas A&M.

Et si l’ibuprofène permettait d’augmenter notre espérance de vie ? La question peut sembler un brin saugrenue, et pourtant, des chercheurs de l’Université de Texas A&M (États-Unis) viennent précisément d’arriver à cette conclusion. Étude à l’appui, ces biochimistes estiment que le médicament – un anti-inflammatoire non stéroïdien – permettrait à l’Homme de vivre à la fois en meilleure santé,  mais aussi plus longtemps.

Afin d’en arriver là, les chercheurs ont dans un premier temps évalué les effets de l’ibuprofène sur la levure. L’occasion d’observer une augmentation de la durée de vie des micro-organismes. Ensuite, ces derniers ont réalisé une expérience similaire avec des vers et des drosophiles (genre de mouches). Résultat, un allongement de la vie et une préservation de la santé a de nouveau été mis au jour, dans le cas de ces micro-organismes. Administré dans des proportions identiques à ce qui serait conseillé pour des humains, l’ibuprofène a ainsi permis d’augmenter leur vie d’à peu près 15 %, à savoir environ dix ans pour l’Homme.

Comment expliquer cette caractéristique de l’ibuprofène ?

En pratique, le phénomène s’expliquerait par la faculté de l’ibuprofène à faciliter l’assimilation par les cellules d’un acide aminé : le trytophane, que comportent l’ensemble des organismes. Celui-ci se situe pour l’essentiel dans les protéines et son apport dépend donc de l’alimentation. Toutefois, des recherches plus détaillées sont prévues afin d’étoffer cette découverte rendue publique par Plos Genetics.

                                                                   

Sources : plosgenetics, pourquoidocteur, medisite