Paris-Plage : 2 plages, 44 palmiers, des dizaines d'activités

Article mis à jour le 

L'été est bel et bien là, la chaleur intense, le soleil au meilleur de sa forme. Mais pour de nombreux Français, les mois de juillet et août se passeront sans vacances ou du moins sans voyage. Heureusement pour les amoureux de la capitale, Paris Plage ouvre ses portes comme convenu, du 20 juillet au 18 août.

Tous les jours, de 8h du matin à minuit, vous pourrez vous prélasser sur les bords de Seine, vous balader les pieds dans le sable, et même vous baigner. Que vous vous y rendiez en sortant du travail ou pour y passer quelques heures le week-end, Paris-Plage, qui propose à l'occasion de cette 12ème édition de nouvelles activités, est le plan détente idéal à Paris.

Où, quand, comment ?

Cette année, Paris Plage s'étend sur 2 grands sites : sur la voie George-Pompidou (4e), depuis les Tuileries jusqu'au virage Sully pour le premier site, et sur le bassin de la Villette (19e) pour le deuxième site (quai de Seine, quai de Loire et parvis de l'Hôtel de Ville).

Vous pourrez donc venir faire bronzette tous les jours, de 8h à minuit, sans déverser un seul centime : Paris-Plage est entièrement gratuit, y compris l'accès aux activités qui y sont proposées. Pour y venir, de nombreux moyens sont à votre disposition : métro, RER ou bus, mais aussi à pied, en roller et même en Vélib' ! Les vélos sont en effet autorisés, s'il n'y a pas trop de monde.

Vous pourrez donc venir faire bronzette tous les jours

Des activités pour la journée…

Les activités sont diverses et variées : baby-foot tous les jours, pétanque (14 terrains), du VTT et du karting pour les petits, mais aussi du golf ainsi qu'une tyrolienne. Sur le bassin de la Villette, vous pourrez faire du canoë, de l'aviron, de la barque ou encore du roller-tube !

Si vous préférez les activités plus calmes, vous pourrez faire une balade aquatique sur le canal de l'Ourcq pour 1€ ou 2€, et découvrir en bateau un Paris insoupçonné.

Sinon, pourquoi ne pas visiter la Seine à travers des tableaux de Monet, ou encore photographié par les plus grands ? Gustave Le Gray, Henri Cartier-Bresson, André Kertész, John Davies... ils sont nombreux à avoir capturé un Paris en constante évolution. Ainsi, depuis l'embouchure du fleuve jusqu'à la capitale, vous pourrez admirer les mutations de la ville sur un siècle de photos.

Vous aurez également la possibilité de participer à un concours de photos, en postant vos plus beaux clichés de Paris Plage sur Instagram, ou prendre des cours de Tai-Chi, pour une détente maximale.

Enfin, ceux qui recherchent juste un peu de calme et de tranquillité pourront emprunter une liseuse au stand de la Fnac. Une bonne façon de bouquiner au soleil toute la journée – à condition de vous protéger la peau – le livre de son choix parmi une sélection numérique très vaste. Vous pouvez aussi vous laissez tenter par les expositions de l'été à ne pas manquer.

Vous pourrez faire du canoë, de l'aviron, de la barque ou encore du roller-tube

Et des activités nocturnes

Jusqu'au 21 juillet, 32 concerts gratuits sont organisés sur 4 soirées, de 17h à 23h sur le parvis de l'Hôtel de Ville. Au programme, Lilly Wood, Féfé, Oxmo Puccino, Olivia Ruiz, Keziah Jones, Cali et bien d'autres. Seules 10 000 places sont prévues chaque soir, alors n'arrivez pas trop tard !

Concernant les bals, le choix est d'autant plus varié que les dates sont nombreuses : musique tropicale, latine, swing, zumba ou encore guinguette. Si chaque soirée sera unique, toutes seront rythmées et participatives.

Et pour ceux qui travaillent ?

Paris risque d'être impraticable pour les automobilistes. En effet, lorsque les berges de la Seine sont ouvertes, on compterait environ 40 000 véhicule qui y circulent chaque jour, avec notamment 4 000 voiture par heure aux heures de pointe ! Alors que le trafic était déjà infernal, avec Paris-Plage, tous ces véhicules se rajouteront à la circulation déjà saturée.

En effet, d'après Pierre Chasseray, délégué général de "40 millions d'automobilistes", la circulation se densifie presqu'à vue d'œil depuis juin. Selon ce dernier, on observe plus de 400 voitures supplémentaires par heure sur Rivoli. Ce qui se répercute sur la durée moyenne des trajets, qui ne font que s'allonger.

Site n° 1

Plan du site n°1

Site n° 2

Plan du site n°2

Source : Que Faire Paris.fr