Parking : le paiement par SMS bientôt généralisé en France

Article mis à jour le 

Les horodateurs obsolètes ? Le paiement des places de parking avec le téléphone se fait déjà dans plusieurs dizaines de ville en Europe, dont une quarantaine en Allemagne. Ce concept est aujourd’hui expérimenté à Saint-Mandé en région parisienne. Il est appelé à englober de nombreuses autres villes dans l’Hexagone.

Finie la longue quête de l’horodateur dans cette commune du Val-de-Marne. Le paiement des places de stationnement se fait par SMS à Saint-Mandé depuis le 1er octobre. Trois numéros surtaxés existent à cette fin : Envoyer un message au 80941 donne le droit de stationner une heure en zone résidentielle, son envoi au 80942 donne le droit à deux heures et sa transmission au 80949 ouvre l’accès à une heure en zone commerçante. Il faut indiquer son numéro d’immatriculation dans ce dernier cas.

L’automobiliste garé est prévenu aussitôt après son paiement de la validité de son stationnement et de l’heure à laquelle il finit. Il reçoit également un message dix minutes avant la fin de cette durée, avec la possibilité de prolonger le temps qui lui est imparti.

Un service apprécié

La mise en place de ce nouveau système est appréciée par les habitants de Saint-Mandé. Elle a permis d’ouvrir le dialogue entre ces derniers et la police municipale, à des fins de compréhension de ce concept.

La mesure la plus appréciée reste le message d’avertissement dix minutes avant la fin du stationnement, celle-ci évitant les courses effrénée et les détours par un horodateur.

Le paiement par téléphones cellulaires a fait 800 euros de recettes durant les 15 premiers jours d’octobre, soit 10 % des recettes du parc de stationnement payant municipal.

16 villes concernées dans 3 ans

Q-Park France est à l’origine de cette expérimentation. La société gère un total de 115 000 places de parking dans 74 villes en France. 30 000 places dans 16 villes passeront sous le régime du paiement par SMS d’ici 2015. Ce concept, intitulé SMS4Parking, a été mis en œuvre par un partenariat entre l’Association Française du Multimédia Mobile (AFMM) et Cell2Park, une filiale du Groupe TR Service.