Ce patron a divisé son salaire par 14 pour payer 5 400 € ses salariés !

Article mis à jour le 

D’après une étude de 2010, la somme de 70 000 $ constitue le seuil psychologique pour rendre les gens heureux. Fort de ce constat, Dan Price, dirigeant d’une société de Seattle, a réduit sa rémunération annuelle de 1 000 000 $ pour offrir à ses employés un salaire minimum de 70 000 $. Son objectif : rendre ses salariés heureux !

Le rêve américain à 70 000 $

Après avoir lu la conclusion d’une étude sur le bonheur stipulant qu’un employé peut vivre aisément avec 70 000 $, Dan Price a décidé d’augmenter le salaire de ses 120 salariés en conséquence. En alignant son salaire (auparavant de 1. 000. 000. $) sur cette même somme au profit de ses employés, le PDG de Gravity Payments prouve que les employeurs ne sont finalement pas tous des sans cœur. Via cette offre particulièrement généreuse, chacun des salariés peut réaliser le rêve américain, notamment s’offrir une maison et envoyer ses enfants à l’Université.

Un salaire minimum de 70 000 $ par an au cœur des débats

Aux États-Unis, certains entrepreneurs gagnent jusqu’à 300 fois ce que leur employé perçoit en moyenne. Mais de plus en plus outre-Atlantique, les débats recommandent le versement des profits aux employés. Tandis que certains souhaitent voir augmenter le salaire minimum. D’ailleurs, le salaire minimum fédéral, qui est actuellement de 7,25 $ de l’heure à Seattle, devrait atteindre 15 $ la semaine prochaine.

Il n’empêche : la décision de Dan Price annoncée le 13 avril 2015 semble banale, pour les plus sceptiques. Certains patrons jugent en effet que si chaque salarié gagne plus et est plus heureux, cela ne garantit pas pour autant qu’il se montrera plus productif.


Source : bfmbusiness

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : Consoemploi