Saisie sur salaire

Par : Philippe Colin - Dernière modification : 27 mai 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur la saisie sur salaire
saisie salaire

Les saisies sur salaire

Un créancier peut obtenir le remboursement d'une dette non soldée en prélevant cette somme sur une partie des revenus du débiteur. Une procédure juridique permet d'établir le montant des remboursements. Découvrez les modalités de saisie sur salaire.


Qu'est-ce qu'une saisie sur salaire ?

Cette procédure dont le terme exact est "saisie des sommes dues à titre de rémunération par un employeur" permet aux créanciers d'une personne d'obtenir le remboursement de leurs dettes en se faisant verser :

  • une fraction de son salaire ;
  • une partie des pensions de retraite, des pensions d'invalidité ou de toute somme assimilée à un salaire (allocation unique dégressive...) ;

Attention: les allocations du régime de solidarité (allocation d'insertion, allocation de solidarité) ne peuvent pas être saisies.
 

Les prestations familiales peuvent être saisies dans la limite de 50% de leur montant.

Comment s'effectue-t-elle ?

Il faut en faire la demande auprès du tribunal d'instance du lieu de résidence du débiteur.

Elle est ordonnée par le juge, après une tentative de conciliation entre les parties.

Dans le cas d'une saisie sur le salaire, le juge informe directement l'employeur qu'il doit verser au greffe du tribunal la partie du salaire saisie dans les 15 jours qui suivent.

A noter : les créances alimentaires sont payées directement au créancier.

Quelle est la proportion de salaire saisissable ?

La saisie ne peut s'effectuer en principe que sur une partie du salaire annuel. Le pourcentage de saisie est relatif au montant du salaire. Le calcul s'effectue par tranche de salaire.

Part de saisieMontant du salaire annuel netMontant du salaire mensuel
1/20esur la tranche inférieure ou égale à 3 670 €

15,29 €

1/10esur la tranche supérieure à 3 670 € et inférieure ou égale à 7 180 €44,54 €
1/5esur la tranche supérieure à 7 180 € et inférieure ou égale à 10 720 €103,54 €
1/4sur la tranche supérieure à 10 720 € et inférieure ou égale à 14 230 €176,67 €
1/3sur la tranche supérieure à 14 230 € et inférieure ou égale à 17 760 €274,73 €
2/3sur la tranche supérieure à 17 411 € et inférieure ou égale à 20 910 €463.85 €
La totalitésur la tranche supérieure à 21 330 €473,06 € + totalité des sommes au delà de 1777.50 €


Chaque limite de tranche est majorée de 1 390 € par personne à charge. Sont considérées comme des personnes à charge aussi bien les enfants que le conjoint, concubin ou ascendant dont les ressources (pour le concubin et l'ascendant) sont inférieures au RSA.

Il doit, par ailleurs, être laissé au salarié, dans tous les cas, une somme égale au revenu de solidarité active, majorée de 50% dans le cas d'un ménage. Cette fraction insaisissable n'est pas majorée pour tenir compte des personnes à charge.

Cas particulier des créances alimentaires

Contrairement aux autres créances, les créances alimentaires s'imputent d'abord sur la fraction insaisissable du salaire, puis en tant que de besoin, sur la fraction saisissable, le salarié devant cependant, comme pour toutes les autres saisies, garder une somme égale au RSA.

La procédure est donc la suivante : l'employeur verse au salarié la fraction de la rémunération correspondant au montant du RSA, et verse au créancier la totalité des sommes dues, sur la fraction insaisissable, et, si cela n'est pas suffisant, sur la fraction saisissable. Dans le cas où les sommes versées au créancier sont inférieures à la fraction insaisissable, l'employeur verse au salarié le reliquat.

Si le salarié a d'autres créances pour lesquelles une saisie a été obtenue, l'employeur verse au greffe du tribunal les sommes dues sur la fraction saisissable de la rémunération, après imputation des sommes versées directement au créancier d'aliments.

A noter : en cas de recouvrement d'une pension alimentaire fixée par décision de justice, un huissier peut être saisi directement et il n'est pas nécessaire de repasser devant un juge pour procéder à la saisie.

 

C. trav. : Art. L. 3252-2 s et et R. 3252-2 et s.

 

Retrouvez l'adresse d'un tribunal
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr