Presser et écouter ses propres vinyles, c'est possible grâce à une imprimante 3D !

Article mis à jour le 

Une ingénieure spécialisée en nanotechnologies et passionnée par la manipulation des médias numériques vient de mettre au point un système permettant à une imprimante 3D de presser des vinyles. De quoi faire naitre les rêves les plus fous chez les inconditionnels des disques microsillons.

Jusqu'à présent, il était déjà possible d'enregistrer, de produire et d'éditer de la musique professionnelle depuis son ordinateur ou sa tablette en toute simplicité, à condition de disposer des bons logiciels. Par ailleurs, graver un CD est depuis longtemps passé dans les mœurs. Mais comment faire pour reproduire ce bon vieux vinyle, qui ne cesse ces dernières années de reprendre la place qui lui est due ? En utilisant simplement une imprimante 3D, bien entendu !

Ce petit exploit, qui ne va certainement pas manquer de faire des émules, est le fait d'Amanda Ghassaei, une jeune ingénieure en nanotechnologies travaillant chez Instructables à San Francisco. Repérée par le célèbre magazine Wired (également basé dans la ville californienne), cette dernière a développé un système permettant de convertir des fichiers audio numériques en 33 tours vinyles reconnus sur n'importe quelle platine.

Malheureusement pour l'heure, la qualité audio qui en résulte est très mauvaise, avec un taux d'échantillonnage de seulement 11 KHz, autrement dit un résultat quatre fois inférieur à un mp3 (ce qui équivaut à une résolution audio de 5-6 bits). Bien que les musiques gravées soient aisément reconnaissables, le souffle reste encore trop présent pour que cela soit vraiment audible. Quoiqu'il en soit, la performance est surprenante et laisse présager d'autres progrès de ce type.

Deux vidéos sont notamment disponibles pour suivre le processus de création dudit vinyle. La première provient du site internet Instructables, la seconde est un reportage réalisé par Wired dans lequel Amanda Ghassaei explique en détail le modus operandi de fabrication.

Sources : Wired, Instructables