La preuve qu’une photo postée sur Instagram perd (beaucoup) en qualité

Article mis à jour le 

L’artiste Pete Ashton s’est amusé à poster une même photo sur Instagram à 90 reprises en se servant à chaque fois du fichier obtenu après publication. Résultat, ces upload à répétition nuisent considérablement à la qualité du cliché, et ce dans une mesure que l’on n’osait imaginer.

C’est bien connu : le fait de poster une photo sur Instagram ou encore sur Facebook lui fait perdre systématiquement en résolution. Or, même si la différence de qualité reste difficilement perceptible à l’œil nu en une ou deux opérations, le fait de la réitérer à des dizaines de reprises donne un résultat saisissant. C’est ce qu’a choisi de mettre en lumière l’artiste Pete Ashton.

Pour ce faire, celui-ci s’est servi d’une photo du célèbre compositeur américain de musique contemporaine Alvin Lucier. En pratique, Ashton a simplement posté le cliché en question sur Instagram, puis effectué un screenshot, le tout 90 fois de suite. Voilà le résultat qu’il a obtenu.

À noter que le projet artistique de Pete Ashton, qui comporte déjà trois planches de ce type, se nomme "I Am Sitting in Stagram (2015)".

Sources : art-pete, journaldugeek