Respect de la parité en 2012 : l'Islande remporte la palme et la France régresse

Article mis à jour le 

Le septième rapport économique sur les écarts entre les hommes et les femmes (Global Gender Gap Report) du Forum économique mondial est paru le 24 octobre 2012. Il consacre l’Islande comme pays avec la meilleure parité homme/femmes.

La Norvège, la Finlande et la Suède remporte respectivement la 2de, 3ème et 4ème position. Ces pays nordiques ont en effet réduit de près de 80 % les inégalités entre hommes et femmes depuis sept ans, alors que plus de la moitié des 135 pays étudiés n’ont pas pu réduire de plus de 5 % ces inégalités dans la même période. L’Irlande arrive en 5ème position, l’Allemagne en 13ème et le Royaume-Uni en 18ème.

La France a enregistré un sérieux recul de la parité économique. Elle est classée à la 46ème position alors qu’elle était classée 18ème en 2009. Ce déclassement serait dû au départ de nombreuses femmes haut-placées durant l’ancien gouvernement, ainsi qu’à la stagnation des inégalités salariales et de responsabilités professionnelles selon les genres. Les Etats-Unis plongent à la 22ème position, la Chine est classée 132ème et le Brésil monte à la 62ème place (il était 82ème en 2009).

Le Pakistan, le Tchad et le Yémen finissent en tête de liste, marquant la régression des droits et opportunités des femmes.

Une étude optimiste

Ce rapport de 334 pages évalue plus de 93 % de la population mondiale. Il prend quatre facteurs en compte : l’accès à l’éducation (élémentaire et secondaire), la représentation dans les instances décisionnaires politiques, la moyenne d’espérance de vie de chaque sexe et la participation économique (proportion dans les emplois très qualifiés, différences de salaire et opportunités offertes aux hommes comme aux femmes).

Malgré la baisse de nombreux pays industrialisés, beaucoup de pays en développement ont amélioré l’égalité des sexes sur leur territoire.