Virgin : un inconnu rachète le fichier clients pour… 122 euros

Article mis à jour le 

Alors que le tribunal de commerce a ordonné mi-juin la liquidation judiciaire de Virgin Megastore, le fichier clients  du groupe vient d'être mis aux enchères. Contre toute attente, les 1,6 millions de noms que compte ce répertoire viennent d'être vendus pour 122,50 euros à un inconnu.

Après 48 heures d'enchères, où seules deux ou trois personnes semblaient intéressées par le fichier clients de Virgin, c'est un entrepreneur toulousain, David Daddi, qui en a finalement fait l'acquisition. Décidé à relancer la chaine de magasins, le jeune homme de 39 ans s'est néanmoins dit quelque peu dépassé par ce succès inattendu.

C'est en se renseignant au sujet du devenir de la grande chaine de magasins culturels que David Daddi a découvert le site internet liquidationsenchere.com, qui proposait à la vente pas moins de 1,6 millions de noms de clients parmi lesquels 1,2 millions d'adresse e-mail valides. Pour l'entrepreneur, qui était prêt à dépenser jusqu'à 500 euros, la plupart des gens n'ont pas cru à cette enchère.

Résultat : ce dernier a finalement été désigné vainqueur par le site dans la journée de lundi. Pour l'heure, il n'a payé que 8,80 euros pour mettre en place le dossier transmis au liquidateur. Liquidateur qui devrait sous peu décidé si oui ou non le fichier clients – et par extension l'avenir de quelque 26 magasins Virgin, qui regroupaient 960 salariés – lui sera confié.

Objectif : venir en aide aux salariés du groupe

Une fois en possession du fichier clients, David Daddi compte envoyer un mail aux clients dans l'optique de les inviter à faire un don ou devenir actionnaire pour reprendre les magasins. De cette façon, il espère par ailleurs aider les salariés du groupe. Pour ce faire, l'entrepreneur vise le lancement d'une plateforme en ligne baptisée "reestart.com". Le nom de domaine de cette dernière vient tout juste d'être déposé.

Une chose est sûre pour David, qui a par le passé d'ores et déjà été contraint de remettre à plus tard quelques projets à défaut d'investisseurs, le "crowdfunding" – sorte de financement participatif – est aujourd'hui le meilleur outil pour relancer des entreprises. En témoignent les nombreuses réussites dans la musique et le cinéma.

Mise à jour : en définitive, La Fnac est finalement devenu le seul et unique acquéreur du fichier des 1,6 million de clients de la carte fidélité de Virgin Megastore, cette fois-ci pour la somme de 54 000 euros.

Sources : LeMonde, liquidationsenchere