Automobile : acheter ou louer ?

Par : Florence Laillat - Dernière modification : 15 décembre 2014 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
Ce guide pratique vous est proposé en partenariat avec : Ford

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur l'achat auto
achat location voiture

Acheter ou louer une voiture

Acheter une voiture revient cher en entretien, en assurance et en décote lorsque l'utilisation est très ponctuelle. Louer devient alors une alternative intéressante. En longue durée ou au coup par coup, la location s'adresse prioritairement aux citadins. A la campagne, l'achat reste souvent la meilleure option.


D'abord une question de coût

Contrairement à une idée reçue, la location d'une voiture revient souvent moins chère que l'achat en cas de faible kilométrage annuel. En effet, acheter une voiture signifie qu'il faut l'assurer, mais aussi l'entretenir, et surtout l'amortir. Les professionnels comptent en moyenne une dépréciation de la valeur d'un véhicule neuf de l'ordre de 25% la première année. Sur 3 ans, il n'est pas rare de voir la valeur d'un véhicule divisée par 2. Autant dire que l'achat d'une voiture n'a rien d'un investissement rentable !

Pour les citadins, acheter une voiture signifie aussi payer un emplacement de parking ou louer un garage à l'année.

En choisissant l'option de louer une voiture sur une longue durée ou au coup par coup, tout est compris dans le prix de forfait (assurance, entretien, amortissement du coût d'achat). Certes, le prix de location n'est pas donné, mais il dégage le locataire de tous les tracas liés à l'utilisation. En cas de grosse panne, pas de mauvaise surprise : le loueur se charge de régler la note !

Evaluer le coût pour l'achat d'une voiture

Sachant qu'il est souvent difficile de se faire une idée du coût induit par l'achat d'une voiture, les professionnels s'appuient sur un calcul complexe mais particulièrement précieux pour décider s'il vaut mieux acheter une voiture et en louer une : le Prix de Revient Kilométrique (PRK).

Le PRK traduit le coût d'un véhicule ramené au kilomètre. Il inclut :

  • le prix d'achat ;
  • le carburant utilisé ;
  • l'assurance ;
  • les pneus ;
  • l'entretien (huile, lave-glace...) ;
  • les frais de péage, de parking, d'amende... ;
  • le prix du certificat d'immatriculation (ex-carte grise) ;
  • la décote de la valeur du véhicule.


Le calcul du PRK s'établit en partant d'un nombre de kilomètres défini par avance sur une année ou deux. Généralement, la moyenne s'établit à 30 000 km par an. Le coût final obtenu est divisé par le nombre de kilomètres pris en compte dans le calcul.

En prenant l'exemple d'un véhicule neuf acheté 20 000 € qui va parcourir 60 000 km sur 2 ans, on obtient un PRK de 0,23 € par kilomètre.
Cet exemple considère :

  • une consommation de 7,5 l au 100 (soit environ 4 500 € sur 2 ans pour 60 000 km à un prix de carburant d'1 € le litre) ;
  • une prime d'assurance annuelle de 600 € ;
  • un train complet de pneus (450 €) ;
  • l'entretien minimum (vidange, lave-glace...) de 900 € par an;
  • le coût du certificat d'immatriculation (ex-carte grise) (150 €) ;
  • les frais divers comme les amendes, les péages, le stationnement (500 € par an) et la décote de la valeur du véhicule sur 2 ans à raison de 13% de son prix d'achat par an (soit presque 5 000 € sur 2 ans dans notre exemple). Ce calcul n'incluant pas le coût éventuel d'un parking.

La location surtout rentable pour les faibles kilométrages

Sur la base de cet exemple, il est facile de constater que la majorité du coût engendré par l'achat d'une voiture ne dépend en rien du kilométrage parcouru (assurance, entretien courant, certificat d'immatriculation, décote).

Ramené au mois, l'achat de la voiture en exemple revient quelque soit le nombre de kilomètres parcourus à près de 400 € à son propriétaire sans compter l'essence ! Une somme rondelette qui pourrait largement couvrir le prix d'une location auto sans les soucis d'entretien et de revente !
Globalement, la moyenne d'économie en passant par la location d'une auto plutôt que par l'achat oscille autour de 15% pour une utilisation normale d'une voiture!

Pour les faibles kilométrages ou pour les utilisations ponctuelles des citadins bien desservis en transport en commun, la solution de la location d'une voiture est assurément le meilleur marché et le plus pratique. Le forfait tout compris est sans surprise, même en cas de grosse panne. Le poste voiture est ainsi simplifié au maximum puisque le loueur devient le seul et unique interlocuteur.

Louer une voiture permet, de plus, de conduire un véhicule récent beaucoup plus fiable sur la route mais aussi généralement moins gourmand en carburant qu'un vieux modèle.

Pour les utilisateurs vivant à la campagne qui sont obligés d'avoir un véhicule à disposition pour la vie quotidienne, la solution de la location est souvent plus discutable. En effet, à la campagne, les kilométrages sont généralement plus importants. L'utilisation ponctuelle est incompatible avec les habitudes de vie, sauf s'il s'agit d'un second véhicule.

Louer une voiture sur une longue durée est devenue en quelques années un vrai phénomène de société pour les particuliers. Initiée au sein des flottes d'entreprises, mais désormais largement adoptée par les particuliers, la LDD (location de longue durée) cumule presque tous les avantages. Le contrat de location doit par contre être parfaitement en adéquation avec ses besoins. En cas de gros dépassement du kilométrage prévu, les loueurs font payer au prix fort les particuliers qui ne respectent pas les termes exacts du contrat d'origine.


QUESTIONS SIMILAIRES

ARTICLE APPARTENANT AU(X) DOSSIER(S)

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr