Choisir ses vitamines

Choisir ses vitamines
Choisir ses vitamines
L'alimentation suffit en général à couvrir nos besoins journaliers en vitamines, à condition de manger de tout. Ces besoins ne sont pas forcément tous couverts au quotidien, mais sur une période de quinze jours, on peut estimer qu'il n'y a pas de carence.


Comment choisir ses vitamines

Cependant, certaines personnes présentent des carences, dans le cas d'une alimentation insuffisante ou mal équilibrée. Il peut s'agir souvent des personnes âgées, des femmes enceintes, des gros buveurs et fumeurs (le tabac augmente de 30% les besoins en vitamine C), des adolescents, ainsi que des femmes qui font des régimes à répétition.

Choisir ses vitamines parmi 15 sortes différentes

Pour choisir ses vitamines, il faut savoir qu'il en existe plus de 15 sortes de différentes. Elles sont généralement classées en deux groupes : les vitamines hydrosolubles (solubles dans l'eau) et les vitamines liposolubles (solubles dans les graisses). Leurs apports sont variés et nécessitent une identification au préalable de vos besoins ou de vos carences. Dans le cadre d'un bilan de santé, un médecin peut vous aider dans cette recherche et vous proposez les vitamines les plus adaptées à votre profil.

Pour compléter votre ration vitaminique, vous avez le choix entre un grand nombre de solutions. La plus saine et la moins couteuse reste de varier son alimentation et de manger beaucoup de fruits frais.

Les vitamines fourmillent dans votre assiette

Pour un apport "naturel" en vitamine A, rien de mieux que la carotte (crue ou cuite), le cerfeuil frais, l'abricot, l'épinard, le potiron, la laitue, le poivron, le melon, la tomate et le cornichon. L'huile de morue, les foies d'animaux et le pissenlit sont parmi les aliments plus riches en vitamine A.

Si vous penchez davantage pour la vitamine B1, préférez la levure de bière sèche, la levure de boulanger, les germes de blé, les oeufs de poissons, le pois secs, les haricots secs, le porc, la noix, les noisettes et les lentilles sèches.

Pour une cure de vitamine C, tournez-vous volontiers vers le brocoli, la courgette, la fraise, le kiwi, la papaye, le poivron rouge, l'orange, le choux de Bruxelles, le cassis. Une forte carence en vitamine C est l'origine du scorbut, maladie disparue dans les pays riches, mais mortelle.
Enfin, pour combler vos besoins en vitamine E, favorisez l'huile de germe de blé, l'huile de tournesol, l'huile de palme, la margarine et la noisette. L'amande et l'huile de foie de morue sont souvent recommandées en cas de carences en vitamine E.

Des apports artificiels pour combler vos besoins

Vous pouvez également trouver des aliments à " teneur garantie en vitamines " et des aliments " enrichis en vitamines ", ainsi que des comprimés de vitamines, vendus en pharmacie ou en grande surface.

Sachez que les aliments à teneur garantie en vitamines sont des produits industriels dans lesquels ont été rajoutées les vitamines détruites par le processus de fabrication. Ceux « enrichis en vitamines » n'existent pratiquement plus : depuis juin 1992. Seules les céréales, certains déjeuners chocolatés et biscuits pour enfants ont le droit d'être enrichis en vitamines, et la dose dépasse rarement 25% des apports quotidiens recommandés.

Si vous voulez prendre des comprimés de vitamines, choisissez de préférence des cocktails polyvitaminés, qui contiennent toutes les vitamines essentielles.


A noter : Les vitamines, hormis la vitamine C, n'ont pas d'effet à court terme. C'est après plusieurs semaines ou mois de traitement qu'un bénéfice peut se faire sentir.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".