Comment devenir luthier ?

Par : Michel Foulet - Dernière modification : 28 mai 2014 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les métiers du bois
luthier

Devenir luthier

Le luthier est aussi appelé "facteur instrumental". Il travaille dans un atelier à la fabrication, la restauration et la réparation d'instruments à cordes. On vient à ce métier par vocation.


Qu’est-ce qu’un luthier ?

Création à la demande
Le luthier fabrique des instruments de la famille des violons. Cet artisan dessine, façonne et assemble les différentes parties des instruments. Il tend les cordes et effectue les mises au point.

Réglage et restauration
La plupart des ateliers de lutherie se consacrent essentiellement à la restauration et aux réglages des instruments de musique. Cela représente près des 2/3 de l'activité d'un luthier. Il s'agit de restituer à l'instrument ses caractéristiques, tout en prévenant des dégradations du temps.

A noter : un luthier peut travailler sur l'instrument d'un débutant comme sur celui d'un soliste célèbre. Seul un luthier expérimenté se verra confier l'instrument d'un musicien connu. La réputation d'un atelier joue énormément sur sa clientèle.

Combien gagne un luthier ?

Le salaire d'un luthier débutant, titulaire d'un CAP, est équivalent au Smic (1 445,38 € au 1er janvier 2014).

Avec le temps et l'expérience, il peut s'installer à son compte. Ses revenus varient alors en fonction de sa notoriété, sa clientèle, la taille de son atelier...

Un luthier tire environ 60% de ses revenus de l'entretien et de la réparation d'instruments.
S'il est difficile d'évaluer le salaire d'un luthier expérimenté, retenez que sa rémunération reste modeste.

A savoir : à titre d'exemple, un violon fabriqué dans les règles de l'art est vendu de 5 000 à 9 000 €.

Quelles sont les perspectives du métier de luthier ?

Apprentissage long

La lutherie est un secteur artisanal qui emploie moins d'une centaine de nouvelles recrues chaque année. La sélection est rude.

L'apprentissage du métier de luthier est long.

Les professionnels conseillent aux débutants de travailler 6 à 8 ans chez un maître artisan pour acquérir les techniques de base de la fabrication des instruments de musique.

Métier exigeant

Un luthier doit exercer depuis plus de 20 ans pour pouvoir se lancer dans l'expertise des violons qu'on lui présente.
Un grand sens de l'observation et une connaissance approfondie de l'histoire de la lutherie sont nécessaires pour cette spécialisation.

Evolution gratifiante

Le luthier commence généralement par travailler en petit groupe, dans un atelier.
A terme, il s'installe souvent à son compte. Dans ce petit monde, il peut alors se forger une solide réputation, notamment à l'étranger, en exportant sa production.

A noter : la concurrence, nationale et internationale, est très forte. Le luthier souhaitant s'installer à son compte doit posséder de solides compétences, tant sur le plan artistique que commercial.

Quelles formations pour devenir luthier ?

Formation avant le bac

Il existe des diplômes spécialisés du niveau CAP jusqu'au niveau bac :


Après le bac

Le lycée de Mirecourt (88) est la voie royale de la profession pour tous les candidats, sans limite d'âge. Il prépare, en 3 ans, au diplôme des métiers d'art (DMA).

La première année de formation dans cet établissement d'enseignement public est consacrée à une mise à niveau, avec une pratique intensive du travail à l'établi.

Les 2 années suivantes offrent un enseignement professionnel pratique et théorique. Ces cours sont accompagnés de cours généraux (français, économie) et artistiques (dessin, culture musicale).

A noter : dans la même ville de Mirecourt, vous trouverez l'école internationale de lutherie d'art. Cet établissement privé propose un enseignement par l'exemple : les élèves observent et reproduisent les gestes d'un maître luthier.

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir luthier ?

Minutie et patience

Le métier de luthier exige minutie, patience et passion. Son sens esthétique se conjugue à une grande habilité manuelle.

Sens artistique

Le luthier doit posséder un sens musical développé. Savoir jouer de l'un des instruments qu'il répare ou fabrique est un plus.

Pour fabriquer les meilleurs instruments, l'artisan doit acquérir une bonne connaissance des bois. Chaque bois émet un son propre qui varie en plus en fonction du temps de séchage, de sa qualité...

A noter : la majorité des ateliers de lutherie se situent à Paris.

Contenu mis à jour le 06/07/2012

Trouvez l'adresse d'un Pôle Emploi
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr