Comment devenir secrétaire juridique ?

Devenir secrétaire juridique
Devenir secrétaire juridique
Chargé de la bureautique et du secteur juridique, le secrétaire juridique apporte une aide précieuse aux avocats, aux huissiers et aux notaires.


Que fait un secrétaire juridique ?

Un secrétaire juridique a une double mission : il effectue des tâches classiques de secrétariat, telles que l'accueil téléphonique, la réception des clients, la prise des rendez-vous, la gestion de l'agenda de ses supérieurs, la saisie du courrier, la gestion des factures et des dossiers...

Il prépare également les dossiers juridiques, élabore des notes et maintient une veille sur les textes de loi et la jurisprudence, en particulier en droit social et en droit des sociétés.

Quelles qualités requises ?

Le secrétaire juridique doit maîtriser l'outil informatique et disposer de connaissances précises sur le droit et ses procédures.

Sa fonction exige une grande rigueur, de l'organisation, de la réactivité et de l'autonomie. Il est soumis au secret professionnel et doit savoir se montrer discret.

Le secrétaire juridique est également à l'aise à l'écrit comme à l'oral. Par ailleurs, la pratique de l'anglais est souvent indispensable.

Salaires et perspectives d’évolution

Le salaire d'un secrétaire juridique oscille entre 1536 et 1728 euros brut selon les années d'ancienneté. Les cabinets d'avocats ainsi que les professions juridiques libérales sont les principaux recruteurs, mais un secrétaire juridique peut également être affecté dans la fonction publique au service juridique.

Le secrétaire peut évoluer pour devenir assistant juridique, par exemple, en préparant des CQP (certificats de qualification professionnelle). Il pourra alors représenter le cabinet lors d'audiences de procédure ou d'opérations d'expertise, ou encore rédiger des projets d'actes de procédure, de conclusions... Les plus motivés suivent même la formation d'avocat.

Formation pour devenir secrétaire juridique

Pour accéder à un poste de secrétaire juridique, un bac suivi d'un BTS assistant de manager ou un DUT carrières juridiques est recommandé. Cette formation peut être complétée par une licence professionnelle d'assistant juridique. Il existe également un diplôme universitaire de secrétaire juridique ainsi qu'un DEUST d'assistant juridique.