Comment utiliser un défibrillateur automatisé externe ?

Par : Minute Facile - Dernière modification : 10 mars 2014 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
Mots clés :
defibrillateur automatise externe

Utiliser un défibrillateur automatisé externe

Connaître la façon dont marche un défibrillateur automatisé externe peut sauver la vie d’une personne qui fait un arrêt cardio-respiratoire.


Dans quelle situation faut-il utiliser le défibrillateur automatisé externe ?

Le massage cardiaque seul a une efficacité limitée dans le temps. Si le problème cardiaque à l’origine de l’arrêt cardio-respiratoire est lié au fonctionnement du cœur, c’est un problème de fibrillation.

Le cœur bat de manière anarchique et donc inefficacement. Le choc électrique administré par le biais d’un défibrillateur semi-automatique permet au cœur de réordonner son activité et de battre de manière coordonnée.
Pour être efficace, cette action doit être alternée avec des compressions thoraciques de la part du sauveteur.

Qu’est-ce-que le défibrillateur automatisé externe ?

Le défibrillateur automatisé externe, appelé communément "DAE", est un appareil qui permet de défibriller le cœur de la victime en arrêt cardio-respiratoire. Il se compose :

  • d’un appareil qui délivre le choc électrique ;
  • d’électrodes destinées à être collées sur la poitrine de la personne pour délivrer le choc électrique dans l’organisme ;
  • d’une paire de ciseaux pour découper les vêtements ;
  • d’un rasoir pour éventuellement enlever les poils de la victime de sorte d’assurer une meilleure conduction de l’électricité ;
  • d’une serviette pour essuyer la victime si elle sort de la piscine ou si elle vient de prendre sa douche.

Comment utiliser le défibrillateur automatisé externe ?

L’utilisation d’un défibrillateur automatisé externe est particulièrement simple. Une fois qu’il est mis en route, il suffit d’appuyer sur le bouton "marche" et de se conformer aux indications données par l'appareil.

Le défibrillateur commence par réaliser une analyse du cœur de la victime. Avant de délivrer un choc, le défibrillateur vous demande toujours d’appuyer sur le bouton. Il demande ensuite au sauveteur de commencer la réanimation cardio-pulmonaire :
  • réalisez 30 compressions thoraciques ;
  • réalisez 2 insufflations ;
  • recommencez ces deux étapes 5 fois.
Ensuite, le défibrillateur réalise une autre analyse du cœur de la victime. 
S’il constate que le cœur fibrille à nouveau, il délivre un autre choc en vous demandant d’appuyer sur le bouton.
S’il constate qu’il n’y a pas de fibrillation, il vous demande de poursuivre la réanimation cardio-pulmonaire. Ainsi, le secouriste présent sur place poursuit les compressions thoraciques et la ventilation artificielle au rythme de 30 compressions pour 2 insufflations.
 
La réanimation cardio-pulmonaire doit être poursuivie jusqu’à ce que les secours médicaux prennent le relais. Le défibrillateur ne doit jamais être retiré tant que les secours médicaux ne sont pas présents.
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr