Comprendre la place de l'enfant dans un divorce

Par : Benjamin Barry-Colin - Dernière modification : 6 septembre 2012 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
Ce guide pratique vous est proposé en partenariat avec : Laureat
enfant place divorce

Quelle place de l'enfant dans le divorce ?

Le divorce (ou la séparation s’il n’y a pas eu mariage) est par définition une situation conflictuelle. En effet, deux personnes se séparent, car elles ne partagent plus un désir de vie commune. Quelle est dans ce contexte la place de l’enfant et sa vision de la séparation ?


Sentiment d’insécurité

Les parents, lorsqu’ils sont ensemble, apportent à l’enfant une sécurité affective. Lors d’une séparation, cette dernière est mise à mal. Cela est d’autant plus vrai à partir du moment où l’un des parents quitte le foyer, car l’enfant peut alors éprouver des craintes importantes et penser qu’il est abandonné par le parent qui part.

C’est pourquoi, dans tous divorces, il est important d’expliquer à l’enfant que les parents, même s’ils ne sont plus ensemble, continuent d’aimer autant leur enfant que par le passé et que ce n’est pas lui qui est rejeté.

L’origine de la séparation peut être une source de remise en question pour l’enfant. Il n’est pas rare que l’enfant s’attribue l’origine de la rupture entre les parents et culpabilise. Pour éviter cela, il est primordial d’expliquer à l’enfant que la décision qui a été prise n’a pas pour origine l’enfant, que ce n’est pas à cause de lui. Expliquer, sans rentrer dans les détails, pourquoi les parents se séparent pourra l’aider à vivre cette situation.

Tendresse des parents et repères spatio-temporels

Dans un couple, les rôles sont partagés. Cela permet à l’enfant de recevoir la tendresse de ses parents en continu. Lors d’une séparation, cette alternance n’est plus possible et la tendresse des parents, du fait de l’éloignement physique, n’est plus distillée en continu. L’enfant peut alors avoir le sentiment d’être moins aimé. Pour éviter cela, il est important de rassurer l’enfant et de ne pas le laisser douter de l’affection que vous lui vouez.

Les changements d’ordres affectifs s’accompagnent aussi de bouleversements spatiaux et temporels. Une séparation a souvent pour conséquence un éloignement physique des parents. La rupture avec le quotidien peut alors déboucher sur des sentiments de colère ou de nostalgie. "Pourquoi les problèmes des adultes m’empêchent de grandir tranquillement ?" ou "Pourquoi ce n’est plus comme avant ?" sont des questions que les enfants peuvent alors se poser.

Conflit de loyauté et honte sociale

La loyauté est un attachement particulier d’une personne pour une autre. Lors d’une séparation, l’enfant est soumis à un "conflit de loyauté". Il se demande alors s’il doit se fier à un parent plus qu’à l’autre ou comment peut-il donner son amour à l’un des parents sans blesser l’autre. Expliquez à l’enfant qu’il n’a pas à choisir et qu’il a le droit d’être heureux avec son père et sa mère indépendamment.

Ce conflit peut amener l’enfant à se demander comment sera le futur après la séparation. Il arrive parfois, lors de ce questionnement, que l’enfant compare sa situation et celle de ces camarades. Il peut alors ressentir de la honte de ne plus être dans une famille unie comme celle des autres enfants.

Séparation et trouble du comportement

Les différents éléments exposés un peu plus haut sont normaux lors d’une séparation. Mais, à chaque âge, il existe des manières différentes de les exprimer. De plus, ceci est juste un aperçu de ce que peut être le ressenti d’un enfant lors d’une séparation. Or, chaque enfant réagit différemment selon le contexte familial et l’environnement.

Dans certains cas, une séparation peut avoir des effets psychopathologiques sur un enfant. Ce n’est heureusement pas la majorité des cas. Mais en cas de doute, de situation difficile ou de comportements inhabituels, n’hésitez pas à faire appel à un psychologue qui vous aidera à aménager cette période de transition et comprendre les réactions de votre enfant.

Bibliographie



  • Amato, P. R. (2000). The Consequences of Divorce for Adults and Children. Journal of Marriage and Family , 62, 1269-1287 ;

  • Boszormenyi-Naguy, I. (1991). Loyautés familiales et désir d'enfant. Glossaire de thérapie contextuelle, revue Dialogue n°111 ;

  • Gonzalez, L., & Viitanen, T. (2009). the effect of divorce laws on divorce rates in europe. European Economic Review , 127-138.


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr