Conduire à l'étranger

Conduire à l'étranger
Conduire à l'étranger
Faire du tourisme ou s'installer dans un pays de l'Espace Économique Européen (EEE) implique de pouvoir conduire à l'étranger. Il importe de connaître certaines règles et les exceptions imposées par la réglementation en vigueur.


Prendre des précautions avant de conduire à l'étranger

Conduire à l'étranger c'est utiliser un véhicule dans un autre pays que celui qui a délivré le permis de conduire. Un permis de conduire français permet de circuler dans tous les pays de l'EEE mais sous certaines conditions.

Réglementation liée à la conduite à l'étranges

Conduire à l'étranger lors d'un séjour touristique

Un conducteur peut conduire à l'étranger s'il est en possession d'un permis valide, à savoir :

  • un permis de conduire délivré par la France ;
  • un permis français obtenu en échange d'un permis hors EEE.

En revanche, il n'est pas possible de conduire à l'étranger si le conducteur détient uniquement :

  • un récépissé de déclaration de vol ou de perte du permis ;
  • une attestation provisoire appelée certificat d'examen du permis de conduire.

Enfin, il convient de se renseigner auprès du consulat français, de l'ambassade ou des autorités d'un pays étranger si l'on est en possession d'un permis délivré hors EEE.
 

S'installer dans un pays étranger

Si l'on réside au moins 185 jours par an dans un pays d'Europe autre que la France, l'échange du permis français contre un nouveau permis de conduire n'est pas obligatoire dès lors que le pays de l'EEE reconnaît les permis délivrés par les autres pays européens. Il existe toutefois deux conditions :

  • le permis de conduire doit être en cours de validité ;
  • le conducteur ne doit avoir fait l'objet dans son pays de résidence d'aucune infraction ayant pu donner lieu à restriction, annulation, suspension ou retrait du permis.

En revanche, il est interdit de conduire à l'étranger si l'on n'est muni que d'un certificat provisoire.

Les personnes possédant un permis de conduire non européen doivent s'adresser aux autorités avant de s'installer à l'étranger, car ce type de permis n'est pas reconnu par tous les pays de l'EEE.

Il faut savoir que l'échange d'un permis français est facultatif. Il peut toutefois être obtenu après sollicitation des autorités du pays en question. La marche à suivre sera indiquée au demandeur ainsi que la liste des pièces justificatives à produire. Posséder deux permis de conduire étant strictement interdit, l'ancien permis est retourné à la préfecture qui l'a délivré. Bien entendu, le conducteur ne doit pas avoir fait l'objet d'une suspension du permis ni même d'une quelconque restriction. Cet échange de permis de conduire n'implique nullement le passage d'un examen pratique et/ou théorique.

En ce qui concerne le permis ancien modèle, il peut être limité par le nouveau pays d'installation au bout de deux ans. Il faut alors procéder à un renouvellement administratif. Quant au permis de conduire nouvelle génération, il doit être renouvelé dans le nouveau pays d'installation lorsque sa validité est expirée. À savoir que certains pays exigent que l'intéressé se soumette à un examen médical.

Les professionnels à votre service :

  • Préfecture
  • Commissariat de police
  • Gendarmerie
  • Consulat
  • Ambassade
  • Autorités du pays étranger concerné