Conseils pour lutter contre la cyberdépendance

Que faire en cas de cyberdépendance ?
Que faire en cas de cyberdépendance ?
Internet, jeux vidéo, chat, réseaux sociaux... autant de raisons qui poussent un enfant à rester de longs, voire de très longs moments, devant son écran d'ordinateur. Que faire alors pour qu'il passe moins de temps devant son ordinateur ?


Comprendre les raisons de cet intérêt pour l'ordinateur

Fin 2007, 60% des foyers étaient équipés d'ordinateur relié à Internet en haut débit. Ce chiffre devrait dépasser les 80% autour de 2011 (3). D'une part, plus de la moitié des jeunes interrogés expliquent se servir d'internet pour communiquer entre eux. D'autre part, une étude a révélé que les jeunes ayant le plus accès aux réseaux sociaux étaient aussi les plus appréciés. Se servir d'un ordinateur n'est donc pas seulement un loisir pour les jeunes. C'est aussi un moyen de créer du lien et d'appartenir à un groupe social précis.

Sur un autre plan, communiquer par l'intermédiaire d'un ordinateur permet de diminuer l'anxiété qui peut émerger lors d'échange direct possédant un contenu émotionnel. En effet, la gestion des émotions n'est pas le point fort des adolescents et des jeunes en général. Passer par l'intermédiaire d'un ordinateur facilite, alors, la communication. De plus, pouvoir exprimer ses sentiments en temps réel permet de diminuer le stress que l'accumulation de ces derniers peut générer. Une étude montre que plus un enfant utilise son ordinateur pour communiquer moins il est déprimé ou se sent isolé.

Mais l'ordinateur n'est pas seulement un moyen pour communiquer. Il peut aussi jouer un rôle dans la construction de la personnalité, notamment à travers les jeux vidéo. Les jeunes ont parfois du mal à évoluer dans la réalité. Le faire sur un ordinateur, en possédant l'entière maîtrise de ses mouvements, peut être rassurant. Déjouer des énigmes, battre d'autres joueurs est par exemple valorisant. De plus, l'avatar, le personnage qu'il joue, peut soit être modelé à son image soit à ce que l'on souhaite être. L'évolution de l'avatar permet alors au joueur, de confirmer ou d'infirmer, certains des traits de son caractère, en fonction de leur utilité ou de leur effet.

Que faire pour éviter la cyberdépendance ?

1. Incitez votre enfant à créer des liens de façon différente

Comme nous l'avons vu, l'ordinateur est un des outils privilégiés de la création de liens. Parler avec son enfant d'autres manières, ancrées dans la réalité, pour communiquer avec ses camarades permet souvent de diminuer le temps passé devant l'écran (1). Il se peut aussi que la limite soit mince, dans la conception d'un enfant, entre la réalité et le virtuel. Expliquez-lui, alors, les différences entre ces deux mondes, sans blâmer le monde virtuel pour autant, mais en insistant sur les avantages des relations réelles. Par exemple, amenez votre enfant à se renseigner sur Internet d'un fait de société et essayez par la suite d'en parler avec lui. Ou, aménagez des activités d'extérieurs (sport, visites culturelles, cinéma...) pouvant l'intéresser.

2. Facilitez la communication

Les jeunes qui restent de longue période devant leur ordinateur peuvent le faire pour de multiples raisons. Mais, l'une des plus fréquentes, reste les difficultés qu'ils éprouvent à communiquer avec leur entourage. Essayez de créer un climat propice aux échanges et aux partages. Cela peut être lors des repas ou d'activités familiales. Lorsque les difficultés de communication concernent les relations avec d'autres jeunes, écouter et donner des conseils peut aussi être très utile. Ils feront alors appel à vos conseils plus qu'à ceux d'Internet.

3. Prenez en compte l'existence d'un certain malaise

Parfois, l'ordinateur permet à un enfant de construire sa personnalité. Toutefois, lorsque l'utilisation de l'ordinateur devient exagérée, cela traduit le plus souvent des préoccupations, de l'angoisse, une mauvaise gestion du stress et des émotions ou une perte de repères identitaires. Ne vous inquiétez pas, cela n'est pas forcement synonyme de problème important. Il est cependant conseillé, si vous sentez qu'il existe un malaise chez votre enfant, de consulter un psychologue qui pourra vous rassurer et vous indiquer quoi faire.

Attention : il n'existe pas qu'une seule et unique raison à la l'utilisation de l'ordinateur. Si cela vous inquiète, il est prudent de demander conseil à un professionnel de la santé (psychologue, pédopsychiatre) qui pourra vous fournir une aide adaptée à vos besoins.