Construire un mur de soutènement

Par : Iris Makoto - pas a pas
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur la construction de murs
construction mur soutenement

Construire un mur de soutènement

Un mur de soutènement est destiné à retenir les terres en amont. Une étude du sol préalable sera nécessaire pour les gros ouvrages afin de déterminer s'il pourra supporter la contrainte d'une telle construction. Des fondations bien établies et un drainage correct du remblai sont des étapes indispensables.


1

Préparer le chantier

Après une étude préalable du sol, tendez un cordeau pour délimiter l'emplacement de la fouille et des fondations.

Évacuez le surplus de terre.  La largeur de la fouille devra être bien supérieure à celle du mur. Vu de profil, votre mur devra ressembler à un "T " inversé.

Souvenez-vous : les fondations, pour être efficaces et permettre au mur de résister aux poussées de la terre, devront être plus larges du côté du remblai. Ainsi, pour un mur de 3 mètres de hauteur, les fondations se prolongeront le long du mur sur 1 mètre de largeur du côté libre, et de pratiquement 2,5 mètres de largeur du côté qui supportera le remblai.

2

Creuser les fondations

Creusez le sol à l’aide d’une mini-pelle. La profondeur de votre tranchée doit être au minimum de 60 cm et la largeur au moins égale à celle de la base du mur (en respectant les proportions cités ci-dessus).

Dans ce trou, constituez un hérisson d’une dizaine de centimètres d’épaisseur, avec des graviers de grosse granulométrie.

3

Réaliser les fondations

Préparez le béton dans la bétonnière.

Versez une couche de 5 cm de béton sur laquelle vous installerez les semelles sur toute la longueur du mur, en prenant soin de les liaisonner par deux tiges filetées de diamètre 8.
Deux attentes crossées, de diamètre 10 et d'une longueur de 80 cm, seront positionnées tous les 2 mètres de manière à les relier au ferraillage du mur de soutènement. Selon la longueur et la hauteur du mur, vous devrez prévoir des piliers ou des contreforts.

Combler la fouille avec du béton et égalisez la couche. Vérifiez le niveau.

4

Construire le mur

La base votre mur de soutènement devra être plus large et solidaire des fondations.

Utilisez des parpaings creux de 27 cm de profondeur pour asseoir votre mur solidement. L'utilisation de blocs d'angle et de ferrailles verticales devra être prévue tous les 2 mètres afin d'éviter les risques d'effondrement dus à la poussée des eaux contenues dans la terre.

Si là hauteur du mur doit dépasser 2 mètres, prévoyez un ferraillage horizontal au faîte du mur et un autre à mi-hauteur.

Montez votre mur ainsi avec des parpaing de 27, puis utilisez des parpaings de 20 cm de profondeur pour le dernier tiers de la construction. Pensez à réalisez des trous obliques au travers des parpaings à la base du mur (à environ tous les deux mètres pour l'évacuation des eaux).

Scellez dans ces trous des tuyaux d'évacuation. Attention, Si la législation interdit des barbacanes, relier les tuyaux de drainage au réseau d'eaux pluviales.

5

Travaux annexes

Protégez la partie du mur en contact avec la terre à l'aide d'un enduit hydrofuge ou bituminé. Laissez sécher.

Étalez une feuille de feutre géotextile sur les fondations côté remblai, et comblez le trou entre la terre et le mur avec du gros gravier.

Faites remonter le textile jusqu'au sommet du tas de gravier pour éviter que la terre ne se mêle au drainage et ne bouche les tuyaux, puis remblayer avec la terre en amont.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu