Un crapaud.. des crapauds

Par : Jean-Pierre Fleury - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

crapaud commun

Crapaud commun

À cause des préjugés et du modernisme, c'est une espèce pourtant inoffensive et utile qui a du mal à survivre.


Comment reconnaître le crapaud ?

Caractéristiques communes aux espèces de crapauds vivant en France
Les crapauds sont des anoures, ce qui signifie qu'ils n'ont pas de queue.
Ils hibernent ; ils sont ovipares (ils pondent des oeufs).
Ils sont nocturnes ou crépusculaires et passent la journée à l'abri dans un trou ou sous une pierre.
Les femelles sont généralement plus grosses que les mâles.
Les crapauds se déplacent lentement, ils marchent plutôt qu'ils ne sautent.
Ils se nourrissent de mollusques, d'insectes et d'araignées. Les têtards, eux, mangent des débris organiques et des algues.

Risques de confusion avec les grenouilles
Les crapauds ne sont pas les mâles des grenouilles.
Une méthode efficace pour ne pas confondre crapauds et grenouilles est de les observer lorsqu'ils se déplacent : les grenouilles sautent, les crapauds marchent.
Les crapauds sont en général silencieux sauf à la période des amours. À ce moment, ils émettent un joli petit chant fluté, alors que les grenouilles coassent bruyamment (les corbeaux, eux croassent).

Découvrez également dans Le crapaud et les hommes, s'ils représentent un danger pour l'homme mais aussi quelques proverbes africains instructifs.

Différentes espèces de crapaud

crapaud commun
Crapaud commun

Le crapaud commun (bufo bufo)
C'est un gros bonhomme au corps trapu, la peau est épaisse et semble être recouverte de verrues. L'iris de l'oeil est doré ou cuivré avec une pupille horizontale. Sur le corps, c'est le brun qui domine. Les flancs sont clairs parfois presque gris, ainsi que le ventre qui présente des marbrures foncées.
Il possède des glandes à venin placées à l'arrière de la nuque. Ces glandes, qui sont à l'intérieur du corps, doivent pour être efficaces, être percées par les dents d'un prédateur.
La femelle mesure jusqu'à 15 cm, le mâle 7 à 12 cm.

crapaud calamite
Crapaud calamite - ©Outback Images

Le crapaud calamite (bufo calamita)
Il ressemble au crapaud commun mais il est plus petit (de 6 à 9 cm) et surtout il porte sur le dos une mince ligne de couleur jaune.

alyte accoucheur
Alyte accoucheur - ©Outback Images

L'alyte accoucheur (alyte obstetricans)
Petit crapaud trapu au museau pointu. L'iris est doré avec une pupille verticale. Des taches brunes et noires sur le dos, le ventre est gris parsemé de blanc crème.
Il mesure 5 cm. Il est présent partout en France sauf en Corse, dans le Gers et les Landes.
Il prend un soin particulier de ses oeufs.

sonneur ventre jaune
Sonneur à ventre jaune - ©Outback Images

Sonneur à ventre jaune (bombina variegata)
Il se distingue surtout par les taches jaunes sous le cou et l'extrémité des pattes. Il a une peau très verruqueuse. Cette peau sécrète un venin qui peut être très irritant surtout pour les yeux.
Il mesure 5 cm.

crapaud vert
Crapaud vert - ©Outback Images

Le crapaud vert (bufo veridis)
Il est en tenue de camouflage, avec quelques points rouges sur le dos et les flancs. En période de reproduction, la gorge des mâles devient bleue.
Il est présent et en bonne santé en Corse. Il survit sur le continent uniquement au nord de l'Alsace et de la Lorraine.
Il mesure de 7 à 10 cm.

discoglosse peint
Discoglosse peint - ©Outback Images

Le discoglosse peint (discoglossus pictus)
Il a, comme son nom l'indique, la gueule en forme de disque. Il est de manière générale élancé, ce qui lui donne l'allure d'une grenouille.
Il n'est présent en France que dans le Languedoc où il aurait été amené, venant d'Algérie, il y a 120 ans.

pelodyte ponctue
Pélodyte ponctué - ©Outback Images

Le pélodyte ponctué (pelodites punctatus)
Il ressemble à une petite grenouille au museau arrondi. Il a des taches rouges ou orangées sur le flanc.
Il est très menacé par les assèchements de zones humides mais encore présent un peu partout, sauf dans les Landes et le Nord-est de la France.

pelobate cultripede
Pélobate cultripède - ©Outback Images

Les pélobates cultripèdes ou bruns (pelobates cultripes et pelobates fiscus)
Les deux espèces ont un corps trapu et la peau lisse.
Ils ont la particularité commune d'être des creuseurs très efficaces grâce à des pattes postérieures armées de lames.
Les têtards du cultripède se développent lentement et deviennent très gros.

Reproduction

crapaud buffle
Crapaud-buffle

Le plus gros crapaud au monde est le crapaud-buffle (bufo marinus) qui pèse jusqu'à 2 kg et qui mesure 40 cm.

Du silence de l'hiver proviennent des sons qui sont joyeusement annonciateurs du printemps.
Ce sont les chants des crapauds (Bufo Bufo, le crapaud commun).
En d'autres périodes, les crapauds sont silencieux. Les vacarmes qu'on leur attribue à tort sont le fait des grenouilles : ce sont les grenouilles qui coassent, le crapaud, lui, se tait...
Sauf, à la saison des amours où notre amphibien fait l'amour en chantant.
Tous les crapauds d'un canton ou presque convergent vers une mare (pas n'importe laquelle, celle où les parents étaient venus, après les grands-parents, qui eux-mêmes...).
Les plus avertis d'entre vous se diront "mais le crapaud, ça ne vit pas dans l'eau !". Sauf et nous y voilà à la saison des amours. Et là notre amphibien quitte ses caches habituelles pour faire ce pour quoi il est programmé : se reproduire.
Bizarrement chez les crapauds, les mâles sont beaucoup plus nombreux que les femelles et aussi beaucoup plus petits et encore plus ternes. Normalement les amours auront lieu dans l'eau, mais il y a des resquilleurs. Il n'est pas rare qu'un mâle plus débrouillard finisse son voyage en grimpant sur le dos d'une femelle et atteigne ainsi grâce à ce qu'il convient d'appeler un transport amoureux, son but, sans trop de fatigue.
Une fois dans l'eau, c'est orgiaque ! De tous côtés, des étreintes, des contraintes. Les mâles ne sont pas tendres. Deux, trois, quatre harcèlent en même temps une même femelle.

reproduction crapauds
Accouplement de crapauds communs

Dans ce bouillonnement de vie, les oeufs vont apparaître...
La fécondation se fera dans l'eau au hasard... Le calme reviendra, les chants cesseront.
Pendant plusieurs semaines (ça dépendra de la température de l'eau) des chapelets d'oeufs seront là bien visibles à l'oeil du promeneur et des prédateurs. (Pas de confusion possible avec les oeufs de grenouilles. La ponte des crapauds se fait en chapelets, celle des grenouilles en grappe, en boule).

Sur les 4 000 à 6 000 oeufs pondus, seuls quelques dizaines deviendront têtards et auront à affronter la dure réalité de la vie de crapaud.
Vivre, voulant dire survivre aux hérons, aux corneilles, aux putois, aux pesticides, aux automobiles...
Vivre, voulant dire trouver sa nourriture : limaces, larves, moustiques... qui ne sont pas toujours là quand il le faut.
Vivre, ça voudra dire échapper aux humains. Les humains qui tuent parce qu'ils ont peur. Qui ont peur parce qu'ils ne connaissent pas, parce qu'ils véhiculent plus facilement des préjugés que des vérités.

Particularités du crapaud accoucheur
Chose unique chez les anoures d'Europe, l'accouplement est entièrement terrestre. La femelle pond un chapelet d'une soixantaine d'oeufs que le mâle féconde au fur et à mesure puis il enroule le chapelet autour de ses pattes arrières. Il transporte les oeufs plusieurs semaines jusqu'à l'éclosion et les humidifie tous les soirs dans une flaque d'eau ou le matin dans la rosée. Il "accouche" lorsque le développement est terminé en mettant les oeufs au contact brutal de l'eau d'une mare, la coquille se fend et libère le jeune têtard.



Article réalisé par Jean-Pierre Fleury.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr