La salamandre tachetée

Salamandre tâchetée
Salamandre tâchetée
La salamandre est un animal forestier qui ne fréquente le milieu aquatique qu'au moment de sa reproduction.


Différentes espèces de salamandre

La salamandre tachetée (salamandra salamandra)
Il est courant de lire que le corps de la salamandre est boudiné, disons par égard pour ce sympathique amphibien que son corps est joufflu et mafflu.
Il est d'un beau noir luisant avec, pour presque tous les individus, des taches jaunes plus ou moins bien réparties.
Le ventre est gris avec des variantes allant vers le brun. Les doigts sont palmés. La queue est massive et dépourvue de nageoire.
Il mesure maximum 20 cm de longueur.

La salamandre de Lanza (Salamandra lanzai)
Il en existe une minuscule population. Cette salamandre est plus petite (15 cm). Elle est dépourvue de taches de couleur. Les quelques centaines d'individus connus vivent tous dans le Queyras.

La salamandre noire (salamandra atra)
Elle vit dans les Alpes. Elle ressemble à la salamandre de Lanza. Elle est légèrement plus petite (12 cm). Ses doigts ne sont pas palmés.

Éthologie de la salamandre

Salamandre tachetée
Salamandre tachetée

Elle a la réputation justifiée d'être très vorace, elle est uniquement carnivore et se nourrit de mollusques, de vers et d'insectes. Voir, pour plus de renseignements, la salamandre et les hommes.

Reproduction
La salamandre est ovovivipare. La femelle dépose ses larves dans un milieu aquatique oxygéné et frais comme une fontaine ou une source.
Les larves respirent grâce à des branchies externes plumeuses, visibles de chaque côté de la tête. Les larves se métamorphosent en un trimestre. La maturité sexuelle est atteinte à 4 ans, ce qui donnerait à penser que la durée de vie des salamandres est relativement longue.

Prédateurs
Les serpents, la couleuvre en particulier, les hérissons, les sangliers et aussi et surtout les roues des voitures.

Où rencontrer les salamandres ?

Elles sont présentes partout en France dans les forêts de feuillus et de conifères. Attention, bien que fréquentant la proximité des sources et des ruisseaux, elles ne sont pas des animaux aquatiques.

Elles sont nocturnes et passent la journée cachée sous une souche ou dans un terrier de petit rongeur.

Elles sont invisibles l'hiver puisqu'elles sont en état de diapause dans un abri souterrain. (Diapause signifie que l'animal peut à tout moment sortir de sa vie ralentie si les circonstances sont favorables. Un animal qui hiberne quant à lui ne sort qu'à dates fixes).

Risques de confusion

Triton crêté
Triton crêté

Il est possible de confondre les salamandres avec les tritons.
La principale différence avec les tritons est l'habitat. Tous les tritons (sauf le triton palmé) sont essentiellement aquatiques, la salamandre, elle est un animal forestier. Les tritons sont ovipares (ils pondent des oeufs dans l'eau qui deviennent des têtards, alors que la salamandre qui est ovovivipare incubent ses oeufs dans son corps et ne les dépose dans l'eau sous forme de larve). Il ne peut donc pas y avoir de têtards de salamandre.


Article réalisé par Jean-Pierre Fleury.

Cet article a recueilli 7 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".