Devenir acupuncteur

Devenir acupuncteur
Devenir acupuncteur
L’acupuncteur utilise des aiguilles pour traiter différents troubles selon une méthode traditionnelle orientale.


Rôle de l'acupuncteur

Diagnostiquer
Au début de chaque séance, l’acupuncteur fait un bilan de santé du patient :

  • il observe ;
  • palpe ;
  • et pose des questions.

Il vérifie aussi :

  • le pouls ;
  • le rythme cardiaque ;
  • le odeurs corporelles ;
  • et il écoute les gargouillements de l’estomac et des intestins.

Soigner
L’acupuncteur effectue ensuite les traitements. Il se sert d’aiguilles, de la chaleur, de courant électrique ou de rayons lumineux, puis il effectue des pressions. Ce sont des traitements qui permettent d’améliorer la santé et de soulager la douleur. L’acupuncture estime en effet que les fines aiguilles placées aux endroits appropriés permettent de rétablir une circulation harmonieuse.

Prévenir
L’acupuncteur se préoccupe des douleurs des patients, mais aussi de sa santé globale. Il prend en considération tous les aspects de sa vie tels que :

  • son travail ;
  • son alimentation ;
  • ou son comportement alimentaire.

Conditions de travail de l'acupunteur

En cabinet
L’acupuncteur est généralement un praticien autonome qui possède son cabinet privé. Il fixe lui-même ses horaires : il reçoit en moyenne 6 patients par jour.
Mais l’acupuncteur peut aussi travailler dans des cliniques indépendantes, des cabinets chiropratiques ou dans d’autres cabinets de soins de santé.

Des règles strictes
L’acupuncteur respecte, comme tout médecin, un code de déontologie et le secret professionnel, mais aussi des règles d’hygiène et de sécurité :

  • il porte des gants de protection ;
  • il utilise du matériel stérilisé ;
  • il utilise des lots d’aiguilles à usage unique.

Une vigilance occidentale particulière
En France, on évalue encore l’efficacité clinique de l’acupuncture. A la différence de la Chine, par exemple, où l’acupuncture est considérée comme une médecine traditionnelle depuis des millénaires.

Le praticien est donc particulièrement soumis au regard de la population. D’autant plus que c’est une pratique délicate, qui peut avoir des effets nocifs si les aiguilles :

  • ne sont pas stériles ;
  • sont inadaptées ;
  • ou appliquées sur des zones sensibles. 

Combien gagne un acupuncteur ?

Le salaire de l’acupuncteur dépend surtout de sa renommée. En moyenne, en France, un acupuncteur gagne environ 2 300 € bruts par mois.

Formations pour devenir acupunteur

Etre médecin
En France, seuls les médecins sont autorisés à pratiquer l’acupuncture. Après son diplôme de docteur en médecine, l’acupuncteur suit une formation supplémentaire à l’université pour obtenir sa capacité en acupuncture.

Le DIU
Ce diplôme interuniversitaire (DIU) d’acupuncture générale s’effectue en 3 ans. Il se prépare dans 7 facultés de médecine :

  • Paris ;
  • Lyon ;
  • Nîmes ;
  • Bordeaux ;
  • Nantes ;
  • Montpellier ;
  • Strasbourg.

La capacité
Ce diplôme a été créé en 2008 et se prépare en 2 ans. Il est exigé par l’Ordre des médecins pour permettre à l’acupuncteur d'inscrire son titre sur sa plaque.

Etre sage-femme
Il existe aussi un DIU d’acupuncture obstétricale, réservé aux sages-femmes qui veulent se spécialiser dans l’acupuncture. Ses conditions sont les mêmes que le DIU d’acupuncture générale.

Qualités nécessaires pour devenir acupunteur

Patience
L’acupuncteur doit être particulièrement vigilant avec chacun de ses patients. Il doit aussi faire preuve d’une écoute attentive, pour comprendre leurs maux et utiliser les aiguilles à bon escient.

Précision
De la même façon, il doit être précis lorsqu’il soigne. L’acupuncteur est souvent debout, il doit être résistant pour se concentrer toute la journée.

Gestion
L’acupuncteur étant généralement libéral, il doit savoir effectuer en plus de ses consultations les tâches courantes de comptabilité. Il a en outre besoin d’acquérir une renommée au sein de la ville dans laquelle il exerce.

Contenu mis à jour le 05/06/2012