Diplodocus, brachiosaure … : les plus gros dinosaures

Par : Jean-Pierre Fleury - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur le diplodocus
diplodocus reconstitue

Reconstitution d’un diplodocus

Les sauropodes sont de gigantesques dinosaures, parmi les plus grands animaux n'ayant jamais vécu sur terre. On trouve au sein de ce groupe de nombreuses "célébrités", comme le diplodocus, le brachiosaure, ou encore l'apatosaure, ce dernier étant plus connu sous son ancien nom, le brontosaure.


Les sauropodes sont les plus gros animaux terrestres n’ayant jamais existés

silhouette diplodocus
Silhouette d’un diplodocus

Seule la baleine bleue actuelle rivalise et dépasse avec ses 190 tonnes ces tailles et ces poids mais elle vit dans l'eau...
Sauropode vient du grec ancien, cela signifie littéralement « qui a des pieds de lézards »
Les sauropodes étaient d'énormes quadrupèdes au cou démesuré, mais à la tête relativement peu développée. On leur prête une intelligence faible au vu de la petite taille de leur cerveau.
On pense qu'ils se servaient de leur long cou soit pour brouter, soit pour atteindre les parties hautes des arbres, les discussions continuant au sujet de la flexibilité réelle du cou des sauropodes.
Contrairement aux hypothèses antérieures, on pense qu'ils avaient une vie exclusivement terrestre, qu'ils n'allaient pas se nourrir dans l'eau, et qu'ils n'étaient pas capables de se dresser sur leurs membres postérieurs.
Les sauropodes sont abondamment représentés au Jurassique et au Crétacé, par des espèces différentes cependant. On pense que ces grands herbivores vivaient en troupeau, et exploitaient la végétation d'un lieu avant de partir pour une autre zone de nourrissage. Ces animaux extraordinaires se sont éteints à la fin du Crétacé, avec les autres dinosaures.

Le diplodocus

gravure diplodocus
Gravure reconstituant un diplodocus

De nombreux spécimens de cet immense sauropode furent trouvés dans la formation Morrison, aux Etats-Unis, également connue pour abriter d'autres sauropodes gigantesques, comme l'apatosaure. Décrit en 1877 et longtemps considéré comme le plus long des dinosaures, le diplodocus fut le dinosaure le plus connu pendant des décennies.
Récemment, des héros des films Jurassic park, comme le spinosaure, lui ont volé la vedette, mais le diplodocus demeure, d'un point de vue historique comme scientifique, l'un des dinosaures les plus importants.
Le diplodocus pouvait mesurer 28 mètres, mais certains lui attribuent une taille maximale supérieure à 30 mètres. C'est le plus long dinosaure pour lequel on a un squelette complet, la plupart des autres grands sauropodes étant connus par des restes fragmentaires, et reconstitués par comparaison avec d'autres sauropodes. De fait, le squelette du diplodocus est exposé dans bien des musées du monde, y compris au muséum nationale d'histoire naturelle de Paris. Si vous allez voir ce dinosaure, regardez la queue de l'animal, et vous pourrez observer les vertèbres à l'origine de son nom : des structures doubles dans la partie médiane de la queue. La longueur de la queue est également à remarquer, avec ses 80 vertèbres. Les dents du diplodocus étaient curieuses, avec une extrémité triangulaire. On pense qu'il pouvait se nourrir à plusieurs hauteurs grâce à son long cou flexible, et manger la végétation rase comme les feuillages des arbres, ses dents l'aidant à arracher ces feuillages.

Epoque : Fin du Jurassique (- 150 à - 147 millions d'années)
Longueur : 28 mètres
Nom scientifique : Diplodocus longus
Signification du nom : double poutre, en référence aux vertèbres du squelette caudal.

Le brachiosaure

brachiosaure reconstitue
Reconstitution d’un brachiosaure

Contrairement à beaucoup de sauropodes, les membres antérieurs sont plus longs que les membres postérieurs, et l'allure de ce dinosaure devait évoquer celle d'une girafe, queue exceptée. Découvert en 1900, et longtemps considéré comme le plus gros des dinosaures, le brachiosaure est une célébrité du monde paléontologique. Cependant, sa tête ne fut décrite qu'en 1998, elle ne présente pas la crête qu'on a longtemps attribuée à cet animal. Le brachiosaure était long de 25 mètres, mais c'est surtout sa hauteur qui impressionne, avec 13 mètres. Depuis, il a été détrôné par un autre sauropode, Sauroposeidon, dont on pense qu'il pouvait atteindre 18 mètres de haut. On trouve une reconstitution de brachiosaure au Field Museum de Chicago. On notera que le célèbre spécimen de brachiosaure présenté au Museum für Naturkunde de Berlin a récemment été classé dans un autre genre de sauropode, Giraffatitan. Le brachiosaure devait peser une trentaine de tonnes, et avait une vie exclusivement terrestre, contrairement aux reconstituions anciennes qui le voyaient vivre dans l'eau. Le brachiosaure possédait des dents spatulées, probablement pour sectionner la végétation. Sa stature devait lui permettre d'atteindre les parties hautes des arbres.


Epoque : Fin du Jurassique (- 150 millions d'années)
Longueur : 25 mètres
Nom scientifique : Brachiosaurus altihorax
Signification du nom : lézard à bras

L’apatosaure

apatosaure reconstitue
Reconstitution d’un apatosaure

Vous le connaissez surement sous son ancien nom, le brontosaure.
Ce grand sauropode de 26 mètres pour une trentaine de tonnes est parmi les premiers sauropodes décrits, son nom fut la première fois publié en 1877.
L'animal fut d'abord décrit sous le nom de genre Apatosaurus, puis sous le nom de Brontosaurus. Bien que cette deuxième appellation fut longtemps utilisée, les règles de nomenclature scientifique refusent toute synonymie, et c'est le nom le plus pus ancien qui a la priorité. C'est pour cela qu'Apatosaurus est maintenant le seul nom de genre accepté, donnant le nom commun apatosaure. Il fut parmi les premiers sauropodes étudiés, les premiers sauropodes présentés dans les musées, et aussi à la base des premières reconstitutions. On a longtemps pensé que les apatosaures devaient vivre à la façon des hippopotames, le corps dans l'eau pour mieux supporter leur poids énorme. Il n'en est rien, les dernières études montrent qu'ils avaient une vie terrestre, et passaient l'essentiel de leur temps à brouter la végétation du sol.

Epoque : Fin du Jurassique (- 150 millions d'années)
Longueur : 26 mètres
Nom scientifique : Apatosaurus ajax
Signification du nom : lézard trompeur, car certains os ressemblaient à ceux du mosasaure

Le supersaure

supersaure reconstitue
Gravure représentant une reconstitution du supersaure

C'est un proche parent du Diplodocus, classé dans la même famille (les diplodocidés), mais légèrement plus long que son cousin. Les découvertes de plusieurs spécimens incomplets en Amérique du nord permirent de reconstituer l'animal, chaque squelette fragmentaire apportant une pièce du puzzle. Au final, le supersaure est assez bien connu et la reconstitution est fiable. Avec une taille de 34 mètres, le supersaure concurrence la baleine bleue. Il était cependant moins lourd, avec un poids estimé de 40 tonnes. Cet herbivore montrait un comportement similaire aux autres sauropodes.


Epoque : Fin du Jurassique (- 156 à - 145 millions d'années)
Longueur : 34 mètres
Nom scientifique : Supersaurus vivianae
Signification du nom : Super lézard

L’argentinosaure

titanosaure reconstitue
Reconstitution d’un titanosaure

Les restes fragmentaires de cet animal ont été trouvés en Argentine, comme son nom de genre l'indique. Bien que très incomplet, le squelette permet d'identifier une nouvelle espèce de sauropodes, et d'estimer sa taille, gigantesque. Il devait mesurer une trentaine de mètres et peser autour de 100 tonnes. Ainsi, le tibia, un des seuls os complets retrouvés, mesurait à lui-seul 1,55 mètre. Notons que cet animal appartenait au groupe des titanosaures, des sauropodes de grande taille ayant prospéré au Crétacé.

Epoque : Crétacé (- 96 à - 94 millions d'années)
Longueur : 30 mètres
Nom scientifique : Argentinosaurus huinculensis
Signification du nom : Lézard d'Argentine

Le mamenchisaure

mamenchisaures reconstitues
Reconstitution des mamenchisaures

Le mamenchisaure mesurait 25 mètres, le cou seul atteignant la taille impressionnante de 14 mètres. Son cou présentait 19 vertèbres particulièrement grandes et robustes, plus que chez n'importe quel autre dinosaure. Ce gros dinosaure quadrupède possédait également une longue queue mais la taille de cette dernière n'équivalait pas celle du cou. Les pattes postérieures étaient plus longues que les pattes antérieures, ce qui évoque un autre énorme dinosaure, le diplodocus. En revanche, la tête du mamenchisaure n'était pas allongée comme celle du diplodocus. On estime que le mamenchisaure devait peser une vingtaine de tonnes, ce qui signifie qu'il devait ingérer tous les jours une énorme quantité de végétaux. Son long cou devait lui permettre d'atteindre les parties des arbres inaccessibles pour d'autres dinosaures, il devait également l'aider à se faufiler entre les branches pour atteindre sa nourriture. Ce gros herbivore avait un tout petit cerveau et on suppose qu'il ne faisait pas grand chose d'autre que manger toute la journée.


Epoque : Fin du Jurassique (- 156 à - 145 millions d'années)
Longueur : 25 mètres
Nom scientifique : Mamenchisaurus constructus
Signification du nom : reptile du Mamenchi (en référence à la localité chinoise où il a été découvert)

L’alamosaure

alamosaures reconstitues
Reconstitution des alamosaures

L'alamosaure était un gigantesque dinosaure herbivore de 21 mètres pour 30 tonnes. Son cou était particulièrement long et sa queue, longue et fine, devait être aussi flexible qu'un fouet. Il se servait de son cou pour atteindre les végétaux en hauteur. Il devait passer l'essentiel de son temps à sectionner des morceaux de végétaux qu'il avalait sans même les mâcher. La digestion se faisait dans son estomac. L'alamosaure fait partie des derniers grands sauropodes. On connaît assez peu de choses de cet animal, car les fossiles trouvés n'étaient pas complets. La tête, en particulier, reste un mystère car elle n'a jamais été trouvée par les paléontologues.


Epoque : Fin du Crétacé (- 73 à - 65 millions d'années)
Longueur : 21 mètres
Nom scientifique : Alamosaurus sanjuanensis
Signification du nom : lézard des montagnes Ojo Alamo


Article réalisé par Arnaud Filleul et Jean-Pierre Fleury.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr