Economisez sur votre assurance auto

Faire des économies sur votre assurance auto
Faire des économies sur votre assurance auto
L'assurance auto coûte cher. Pour faire baisser la note, la comparaison entre les différentes offres des compagnies d'assurances est un bon début. A cela s'ajoutent quelques astuces que nous vous invitons à découvrir.


Comparez les offres des compagnies d'assurances

En France, les tarifs des garanties d'assurance auto sont laissés à la libre appréciation des compagnies. Pour un même véhicule assuré, les prix peuvent varier du simple au triple, c'est pourquoi il est intéressant de faire jouer la concurrence.

Pour cela, faites réaliser des devis auprès de plusieurs compagnies d'assurances concurrentes. Toutefois, les types de contrats ne sont pas toujours identiques, de nombreuses clauses restrictives peuvent s'ajouter, limitant les risques couverts.

Certaines compagnies d'assurances proposent des contrats sans franchise, mais ces derniers ont généralement un coût élevé. La franchise correspond à la somme que vous devrez payer vous-même en cas d'incident ou d'accident. D'autres éléments sont aussi à prendre en compte, comme les options intégrées (dépannage à 0 km du domicile, assurance aux kilomètres roulés...).

Négociez auprès des compagnies d'assurance

Les tarifs des garanties d'assurance auto sont libres et la concurrence est importance, l'assuré peut souvent obtenir une ristourne assez intéressante avec un minimum de négociations. Si l'assureur sent qu'il peut gagner un client sérieux, il fera volontiers des concessions en rognant sur sa marge commerciale. L'autre levier de la négociation peut aboutir à l'ajout gratuit au contrat d'options normalement payantes telles que la levée d'une franchise ou encore l'assurance du contenu de la voiture en cas de vol.

Sachez évaluer vos besoins

De plus en plus de contrats d'assurances proposent des garanties au kilomètre. Ces formules souvent moins chères tiennent compte des kilomètres effectivement roulés. Elles reposent sur une estimation par le client du kilométrage moyen qu'il va faire avec son véhicule dans l'année. Logiquement, moins le nombre de kilomètres est élevé, et moins les risques d'accident sont élevés, le montant de la prime finale sera donc abaissé. Si après 12 mois, le kilométrage est dépassé, le tarif appliqué sera revu en conséquence. A contrario, si le kilométrage au compteur est moins élevé que prévu, l'assuré pourra être remboursé d'une partie de la prime payée.