Où faire réparer sa voiture ?

Par : Florence Laillat - Dernière modification : 7 juin 2012 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les réparations automobiles
reparation auto

Où faire réparer sa voiture ?

Votre voiture ne démarre plus ? Un voyant s'allume ? Des bruits inquiétants accompagnent chaque freinage ? C'est le moment de la vidange ? Où faut-il aller pour obtenir le meilleur rapport qualité / prix ? Concessionnaire, centre auto ou petit garage ? Avantages et inconvénients de chaque formule.


Faire réparer sa voiture : le concessionnaire

Les concessionnaires auto préfèrent généralement les propriétaires de voitures encore sous garantie constructeur.

Pourtant, contrairement aux idées reçues, le propriétaire d'un véhicule encore sous garantie constructeur, n'est pas obligé d'aller chez un concessionnaire de la marque pour l'entretien courant (vidange, révisions...) de sa voiture.

En effet, depuis 2002 (Règlement CE n°1400/2002 de la Commission européenne du 31 juillet 2002), vous pouvez vous adresser au professionnel de votre choix : concessionnaire de la marque, garage indépendant ou centre auto. Cette "infidélité" au réseau de la marque ne vous prive pas du bénéfice de la garantie constructeur dès lors que les consignes d'entretien du constructeur sont scrupuleusement respectées - en termes de périodicité, kilométrage - et que les pièces utilisées sont conformes à ses prescriptions - pièces d'origine ou de qualité équivalente.

La DGCCRF rappelle d'ailleurs que les clauses qui "excluent la mise en œuvre de garanties contractuelles si l'entretien ou la réparation du véhicule ont été effectués en dehors du réseau agréé par le constructeur", sont abusives.

Les révisions "obligatoires" font partie intégrante de l'entretien minimal pour continuer de bénéficier de la garantie constructeur.

A noter : si l'entretien est réalisé ailleurs et qu'un problème survient, le constructeur ne pourra pas se dégager de ses obligations au seul prétexte que l'entretien du véhicule a été effectué en dehors du réseau. Il doit, en outre, apporter la preuve que l'entretien n'a pas été fait conformément aux préconisations de la marque et que c'est ce qui est à l'origine de la panne. D'ailleurs, la Cour de cassation a toujours affirmé qu'il n'y a pas d'exclusion automatique de la garantie lorsqu'un automobiliste a fait entretenir sa voiture hors réseau (Cass., Civ 1ère, 14 novembre 2006, pourvoi n°04-15646).

Les éventuelles pièces à changer sont facturées au prix fort puisqu'elles sont de marque constructeur.

En dehors de la période de garantie, le particulier peut choisir de rester fidèle aux ateliers mécaniques du concessionnaire ou non.

Son choix sera principalement dicté par la nature de la réparation. S'il s'agit d'une simple vidange, d'un remplacement de pneumatiques ou encore d'un changement de plaquettes de frein, un centre auto ou un petit garage fera tout aussi bien l'affaire à un coût généralement moindre.

Si la panne est importante, il sera intéressant de comparer le coût des prestations en faisant établir un devis auto préalable par le concessionnaire et par un garage multimarques.

Les garages multimarques eux, surtout s'ils sont en réseau, bénéficient de prix tirés sur les pièces détachées achetées non plus chez le constructeur mais chez les fournisseurs et commercialisées sous des marques fabricants (Valéo, Bendix...).

Faire réparer sa voiture : le centre auto

Les centres auto sont quasiment tous spécialisés dans les réparations légères et l'entretien de véhicules.

Cette spécialisation permet à ces intervenants de mettre en place des prix intéressants notamment sur les vidanges, le freinage, le renouvellement des pneus, l'échappement, la vérification et la recharge de la climatisation.

Les prix souvent largement moins chers que dans un garage classique s'expliquent principalement par des équipements moindres et du personnel moins qualifié et plus généraliste.

Régulièrement, les grandes chaînes de centre auto font des promotions particulièrement alléchantes sur une prestation particulière (2e pneu acheté à moitié prix par exemple).

Le prix affiché dans les centres auto est souvent packagé sous forme de forfait. Le propriétaire d'un véhicule sait donc d'entrée combien lui coûtera sa réparation.

Attention : les salariés des centres auto sont souvent payés à la commission sur les prestations supplémentaires vendues.

Il n'est donc pas rare en rentrant dans ce genre de garage de se voir proposer une huile de meilleure qualité que celle du forfait, un remplacement des plaquettes de freins qui aurait pu attendre, un remplacement des filtres pas toujours justifié...

A noter : certains centres auto sont aujourd'hui spécialisés uniquement sur l'échappement (Midas par exemple), ou sur les vitrages comme Carglass. Cette hyperspécialisation permet généralement d'obtenir une réparation très rapide puisque ces enseignes disposent d'un stock très important pour mieux répondre à la demande.

Faire réparer sa voiture : le petit garage

Le petit garage est souvent multimarques mais il peut aussi être affilié à une marque en particulier sans toutefois en être concessionnaire. Sous enseigne nationale (AD par exemple) ou strictement indépendant, il est capable de prendre en charge quasiment tous types de réparations sur n'importe quel véhicule.

On vient ainsi chez lui aussi bien pour l'entretien courant que pour une réparation lourde. Généralement le choix d'un petit garage est basé soit sur une question de proximité soit sur une question de confiance.

Parfois les garagistes sont également aptes à réaliser des opérations de tôlerie. Les tarifs pratiqués sont très aléatoires selon que le garage est indépendant ou sous enseigne. Il est important de demander un devis préalable pour pouvoir comparer sereinement avant de se décider.

Les obligations du garagiste

La profession de garagiste est réglementée. Quelle que soit la qualité de l'intervenant, tous sont soumis à une obligation de garde, une obligation de conseil et une obligation de résultat.

L'obligation de garde implique que le véhicule confié doit être rendu sans dommages, c'est-à-dire que le garagiste s'engage à tout mettre en œuvre pour que le véhicule ne subisse pas de dégradations extérieures.

L'obligation de conseil tient principalement à l'information du client sur les réparations à faire et celles qu'il juge inutiles notamment au regard de l'âge du véhicule.

L'obligation de résultat est plus formelle. Elle engage le garagiste quant à la panne qu'il diagnostique et aux réparations qu'il préconise. Si à la sortie de la réparation le véhicule connait toujours les mêmes problèmes, la responsabilité du garagiste pourra être engagée.

Si un accident survient du fait de l'inefficacité d'une réparation, la responsabilité du garagiste sera directement engagée.

Les garages sont également tenus d'afficher des informations précises en direction du consommateur dont notamment le taux horaire de main-d'œuvre TTC, le mode de calcul des prestations, le prix des prestations forfaitaires (peinture, tôlerie, entretien...).

Dans tous les cas, le garagiste doit recueillir au préalable l'accord formel de son client pour toute réparation qu'il effectue sur un véhicule.

Si le devis n'est pas obligatoire, il est fortement recommandé pour que le client ait le moyen de se retourner contre le garagiste en cas de dépassement de budget.

En contrepartie de toutes ses obligations, le garagiste peut faire valoir son droit de rétention du véhicule réparé autant de temps que nécessaire du moment que le propriétaire ne règle pas sa facture.


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr