Faire des travaux chez soi : droits et obligations

Vos droits et obligations lors de la réalisation de travaux dans votre logement
Vos droits et obligations lors de la réalisation de travaux dans votre logement
Restaurer, transformer, aménager son logement doivent répondre à un projet bien défini et s’intégrer dans le règlement de la copropriété. Selon la nature des travaux, des aides financières peuvent être allouées.


Définir son projet

Avant de convoquer des professionnels, une évaluation précise des besoins et de la nature des changements à réaliser est indispensable. Elle permet de gagner du temps et de calculer le budget nécessaire, qui doit toujours tenir compte de possibles imprévus.

Connaître le nombre de m2 à rénover, vérifier l’état des branchements électriques, de l’isolation, disposer des critères pour renouveler la menuiserie sont une aide pour le spécialiste, qui peut alors établir un devis au plus prés de vos besoins.

Pour choisir sa décoration et se faire une idée des prix du marché, la consultation d’Internet, de magasines et les visites dans les boutiques spécialisées sont utiles et permettent d’envisager les aménagements en connaissance de cause.

Des travaux dans le respect des règles

Un certain nombre de travaux d’aménagement sont soumis à une autorisation de la copropriété, en particulier lorsque les parties communes ou l’aspect extérieur d’un bâtiment sont concernés : branchements de conduits, ouverture de la toiture, perçage de murs porteurs ou de plafond pour créer un duplex, aménagement des combles

Si l’on envisage de déplacer un radiateur, de créer de nouveaux sanitaires, une cuisine ou de remplacer une moquette lorsqu’elle assure une isolation sonore, l’avis du syndic doit également être sollicité. Il pourra, dans certains cas, envoyer à vos frais un architecte pour évaluer la faisabilité des transformations.

En revanche, aucune autorisation particulière n’est réclamée pour les travaux de peinture, d’électricité, de cloisons ou de revêtements des sols.

Bénéficier d’une aide financière

L’Agence Nationale de l’Aménagement de l’Habitat (ANAH), la région, la Direction Départementale de l’Equipement (DDE) et certaines caisses de retraite peuvent dégager des aides financières pour la réalisation d’un certain type de travaux.

Cela concerne essentiellement :

  • les travaux d’amélioration de la sécurité ou la salubrité d’un logement ;
  • d’accessibilité aux personnes handicapées ;
  • la réalisation d’économies d’énergie ;
  • de désamientage…

Attention toutefois à ne pas commencer les travaux avant l’avis de la commission de l’organisme sollicité, vous perdriez le bénéfice de l’aide.