Isoler les combles perdus avec un isolant projeté

Isoler les combles perdus avec un isolant projeté
Isoler les combles perdus avec un isolant projeté

Parfois l'espace accessible dans les combles pour assurer l'isolation est restreint, surtout lorsque la charpente est constituée de fermettes industrielles. La projection d'isolant en vrac s'avère alors être une bonne solution. Cette technique peut également être utilisée si le plafond comporte de grosses irrégularités et s'il supporte des câbles et des canalisations.



étape 1

Préparer le chantier

Vérifiez la portance du plancher et vérifiez qu'il ne présente pas de traces d'humidité résultant de défauts d'étanchéité ou d'infiltrations. Si tel était le cas une réparation préalable s'imposerait.

Vérifiez que le plancher ne soit pas percé et qu'il n'y ait pas défaut de raccordement. Attention à la présence d'un éventuel groupe de ventilation qui pourrait aspirer l'isolant.  

Repérez les boîtiers électriques. Au dessus de ces derniers, placez des étiquettes de signalisation à une hauteur supérieure à celle prévue pour la laine de verre soufflée.
Agrafez des repères de contrôle (fournis avec l'isolant) qui permettent de faire attention à la hauteur de l'isolant, répartissez-les sur l'ensemble du comble. Ces repères gradués (autrement appelés piges) indiquent la hauteur et la résistance thermique atteintes lors du soufflage. La base de ces piges reposera directement sur le plancher.

Protégez-vous le visage avec un masque et des lunettes. Portez les gants de protection par dessus votre combinaison hermétiquement fermée car ce type d'isolant peut être très irritant pour la peau et les voies respiratoires.

 

étape 2

Souffler l'isolant

Découpez les étiquettes d'identification, présentes sur chaque sac d'isolant. Elles devront être agrafées en fin de chantier.

Positionnez la machine à souffler le plus près possible de la trappe d'accès aux combles. Raccordez le tuyau d'aspiration muni de sa buse à l'orifice d'entrée de la machine, et le tuyau de soufflage à l'orifice de sortie. Serrez fermement les tuyaux grâce aux fixations.

Passez le tuyau de soufflage par la trappe d'accès aux combles afin de l'amener jusqu'au côté opposé pour démarrer le soufflage.

Il faut prévoir au moins deux personnes pour mettre en œuvre la laine soufflée  :

  • la première, dans les combles, assure le soufflage et la bonne répartition du matériau ;
  • la seconde, à l'extérieur, fait fonctionner la machine et gère son alimentation en laine. Cette personne n'ouvrira les sacs qu'au fur et à mesure des besoins et émiettera la laine.

L'isolant devra être aspiré très régulièrement, le tuyau de soufflage devra être maintenu à l'horizontale, à 1 mètre de hauteur, pour obtenir un jet d'environ 2 mètres.

Remplissez l'espace et répartissez régulièrement la laine à souffler. Ne la tassez pas afin qu'elle puisse conserver toute son efficacité thermique. Ne vous déplacez plus sur les zones où le soufflage est considéré comme terminé.

Servez-vous des repères sur les piges pour obtenir la résistance thermique désirée.