Les maladies du chien : la diarrhée

Les maladies du chien : la diarrhée
Les maladies du chien : la diarrhée
La diarrhée chez le chien est causée par plusieurs facteurs distincts. Les symptômes restent sensiblement les mêmes, mais les traitements recommandés dépendent de l’origine de la maladie.


Causes de la diarrhée chez le chien

Il existe plusieurs causes de la diarrhée chez le chien. Un parasite, un virus ou encore une bactérie peut être responsable de la déjection liquide ou molle de l’animal. La plus fréquente des diarrhées est certainement celle d’origine alimentaire. Un changement brusque de régime, une surcharge alimentaire ou encore un excès de glucides peuvent être des causes probables.

Les conséquences immédiates de la diarrhée sont entre autres une déshydratation, une perte d’appétit (selon l’origine de la maladie), un déséquilibre hydro électrolytique ou encore une perte des vitamines hydrosolubles. 

Symptômes de la diarrhée chez le chien

La fréquence des déjections et surtout leur consistance ramollie, voire liquide, sont les premiers signes de la diarrhée. Ils peuvent s’accompagner de vomissements et de bruits digestifs anormaux. Les spasmes digestifs sont d’autres symptômes de cette maladie. En cas de diarrhée d’origine bactérienne ou virale, l’animal est fiévreux et perd son appétit.

Soins de la diarrhée chez le chien

Les soins prodigués en cas de diarrhée diffèrent selon la cause de la maladie. Ainsi, si la pathologie est d’origine parasitaire, les vermifuges représentent les traitements adéquats. En cas de diarrhée bactérienne, les topiques et les antibiotiques sont les soins indiqués. Si l’animal présente des symptômes sévères, d’autres dispositions seront prises par le vétérinaire comme la perfusion par exemple.

La réhydratation constitue le premier réflexe à avoir en cas de déjections fréquentes et molles du chien. Dès l’apparition des symptômes, une diète hydrique s’impose dans les 24 heures afin d’éviter la déshydratation.

La reprise de l’alimentation habituelle s’effectue en douceur le lendemain en fractionnant la ration quotidienne. De préférence, donner à l’animal de la viande rouge crue et du riz très cuit. Il est également recommandé de lui donner l’eau de cuisson du riz en guise de boisson.

Au cas où les symptômes, notamment la diarrhée, persistent, une visite chez le vétérinaire s’impose. La présence de sang dans les selles doit par ailleurs alerter le maître et l’inciter à emmener le chien au plus vite chez le vétérinaire.