Planter un noisetier

Planter un noisetier dans son jardin
Planter un noisetier dans son jardin
Dans tous les jardins, le noisetier trouve sa place. Très décoratifs, ses rameaux touffus se couvrent de chatons jaunes en hiver. Autant de futures noisettes dont la récolte aura lieu l’automne suivant…


Généralités sur le noisetier

Quelle que soit la taille de votre jardin, vous pourrez planter un noisetier (Coryllus avellana).

Vigoureux et touffu, cet arbuste peut atteindre 5 mètres de hauteur.

Les fleurs mâles en chatons pendants s’épanouissent en janvier-février, en même temps que les fleurs femelles, très discrètes.

Les noisettes mûrissent généralement courant septembre.

Culture des noisettes

"Chatons" du noisetier
"Chatons" du noisetier

Le noisetier se plante en brise-vent, en haie, en fond de massif ou en sous-bois.

Très rustique, il aime autant être au soleil qu’à la mi-ombre, pourvu que le sol ne soit ni trop sec ni trop calcaire.

Attention, la culture nécessite de faire appel à la fécondation croisée, c'est-à-dire qu’il faut planter dans un même verger plusieurs variétés qui fleurissent en même temps et qui sont compatibles.

Ces variétés, peu nombreuses, se choisissent en fonction de la rigueur du climat :

  • dans les régions à hivers froids (au nord de la Loire), les variétés ‘Corabel’, ‘Merveille de Bollwiller’ et ‘Butler’ sont à privilégier ;
  • dans les régions à hivers tempérés (Grand Ouest, Sud), les variétés ‘Pawetet’ et ‘Ségorbe’ sont plus indiquées.

Plantation du noisetier

Creuser un trou profond pour le noisetier
Creuser un trou profond pour le noisetier

Le noisetier se plante d'octobre à avril. Pour la plantation, creusez un trou de 50 à 60 cm de profondeur et de largeur, ôtez les cailloux et les racines de mauvaises herbes. Si vous plantez plusieurs noisetiers, veillez à respecter une distance d’au moins 2,50 m.

Versez une poignée de corne torréfiée qui apportera des éléments nutritifs utiles pour la reprise. Rebouchez avec de la terre extraite additionnée de terreau de plantation et, éventuellement, de fumier décomposé.

Couvrez le pied de noisetier
Couvrez le pied de noisetier

Si votre noisetier est à racines nues, préparez les racines avec du pralin, sorte de boue nutritive qui favorise la reprise, et coupez les fines radicelles ("le chevelu") et les racines cassées. Si votre noisetier est en motte, faites-la tremper dans de l’eau.

Installez le noisetier en positionnant le collet au niveau du sol. Comblez le trou de plantation avec la terre extraite éventuellement enrichie de terreau de plantation.

Arrosez abondamment
Arrosez abondamment

Tassez au pied de l'arbuste en formant une cuvette et arrosez abondamment afin d’assurer le contact entre les racines et la terre.

Entretien du noisetier

Par la suite, arrosez modérément.

Chaque année, vous pourrez tailler votre noisetier s’il prend trop de place, ce qui favorise également la fructification : supprimez les branches les plus âgées et coupez les rameaux situés au centre du buisson de façon à favoriser l'ensoleillement et à garder un port aéré et harmonieux.

Le principal parasite du noisetier, le ver de la noisette ou "balanin", nécessite deux à trois traitements par an. Traitez en pulvérisation les jeunes noisettes dès le mois de mai, pour empêcher la ponte, renouvelez tous les 15 jours jusqu’à fin juin.