Pourquoi un enfant est-il jaloux du plus petit

Pourquoi mon enfant est-il jaloux ?
Pourquoi mon enfant est-il jaloux ?
"Fais-toi des amis, des ennemis, le ventre de ta mère t’en donnera". Ce proverbe traduit bien le fait qu’il ne soit pas rare que des frères et sœurs se disputent entre eux ou soient jaloux l’un de l’autre. Ce phénomène est appelé la rivalité fraternelle. Mais à quoi est-il dû ?


Rivalité fraternelle : est-ce normal ?

Oui, et heureusement. La jalousie est un sentiment normal dans toutes les fratries. C’est un fait universel qui intervient pour plusieurs raisons. Elle peut être gênante quand elle est trop prononcée, sinon, elle est l’un des moteurs du développement des enfants.

Pourquoi sont-ils jaloux ?

La jalousie est un sentiment qui apparaît lorsque l’on se sent menacé. Par exemple, une femme peut être jalouse d’une autre femme qui s’approche de son mari, car elle peut avoir peur que cette dernière lui plaise. Mais de quoi a peur un enfant alors ?

Lorsqu’une petite soeur ou un petit frère arrive, l’ainé peut avoir peur de perdre l’amour de ses parents, qu’ils s’occupent moins de lui et le délaisse. Ce qui pose problème ici n’est pas tellement d’avoir un frère ou une sœur, mais plutôt que l’amour des parents soit partagé avec un autre enfant. Cela peut l’amener à être taciturne, triste, voire agressif. Il n’est pas rare, alors, que des disputes éclatent entre les enfants. Toutefois, cela n’est pas que négatif. En effet, ces disputes permettent aux enfants de clarifier la place de chacun au sein de la famille et de se différencier l’un et l’autre.

Conséquences de la jalousie chez l'enfant

D’une part, un enfant possède un point de vue égocentré, c’est-à-dire, un point de vue qui s’oriente et s’articule uniquement par rapport à lui. Cela l’empêche de se mettre "à la place de" et d’être objectif. La conséquence est qu’un enfant a de grandes difficultés à comprendre les besoins de son frère ou de sa sœur et qu’il tend à ne vouloir satisfaire que ses propres désirs. Cependant, avec le temps, cela devient de moins en moins vrai.

D’autre part, partager l’amour des parents peut amener de la frustration. Lorsqu’un enfant est seul, il peut jouir de la tendresse et de l’amour de ses parents de façon immédiate. Mais, lorsqu’ils sont plusieurs, il arrive que les disponibilités des parents soient amoindries. L’enfant est alors obligé d’attendre avant d’avoir l’attention de ces derniers et cette période d’attente peut entrainer de la colère, de la tristesse ou de l’anxiété. C’est ce qu’on appelle la frustration de l’enfant. Celle-ci peut alors être retournée contre le frère ou la sœur et générer de la jalousie.

Enfin, certains auteurs affirment que la jalousie permet aux enfants de construire leurs compétences sociales et, ainsi, d’avoir accès à une autre forme d’amour, dans l’amitié, qui complète celui des parents.