Prêt immobilier à taux variable : nos conseils

Article mis à jour le

Mieux vaut savoir à quoi s'attendre avant de prendre ce type de prêt. Il existe quatre sortes de prêts à taux révisable, plus ou moins sécurisants.



Comprendre le prêt immobilier à taux variable
Comprendre le prêt immobilier à taux variable

Taux variable non capé, non plafonné

Ce crédit immobilier à taux variable peut répercuter les hausses ou les baisses des taux d'intérêt sur le montant de vos mensualités ou sur leur durée. C'est vraisemblablement le crédit immobilier à taux variable le plus risqué car les hausses ne sont pas limitées.

Taux capé

Les prêts à taux variable capé sont un peu plus chers que les autres, mais moins risqués. Ils coûtent de 0,5 à 1% de plus qu'un autre prêt à taux révisable au départ. L'augmentation des mensualités est limitée à la hausse, même si les taux grimpent subitement. Le plafond du taux se situe en général à plus 2 ou 3% par rapport au taux de départ.

Taux double cap

Il existe un deuxième prêt à taux variable capé, le double cap. Il peut se présenter de deux manières différentes :

  • le taux peut baisser et augmenter d'environ 3% maximum,
  • ce ne sont pas les montants de vos mensualités qui sont affectés, mais leur durée. En cas de baisse des taux, la durée de votre prêt diminue, en cas de hausse, elle augmente.

Dans tous les cas, le risque que vous prenez est limité. Le bénéfice en cas de baisse des taux aussi.

Taux à double indexation

C'est la formule la plus compliquée : le montant de vos mensualités est indexé sur l'indice Insee et change donc chaque année. En cas de baisse de l'indice, la durée de votre prêt diminue.

Vidéo : acheter un bien immobilier à deux (mariés, pacsés, ...)

En partenariat avec la Chambre des Notaires, Pratique.fr vous propose de compléter la lecture de cet article par la vidéo suivante :