Un python… des pythons

Par : Jean-Pierre Fleury - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
tete python molure

Tête de python molure

Dans son pays d'origine, le python molure a la réputation justifiée d'être un mangeur d'homme. Il a été introduit en Floride où il est devenu la terreur des alligators.


Python royal - python regius

python royal
Python royal

C'est un petit plutôt sympa. Pas très grand, 180 cm au maximum, il est aglyphe c'est-à-dire dépourvu de glandes et de crochets à venin. Ces particularités en font le préféré des erpétophiles débutants. Bien qu'il ait l'habitude d'inquiéter ses gardiens en entamant d'inattendues grèves de la faim, c'est le serpent le plus docile en terrarium.

Le python est de couleur blanc-crème avec de grosses tâches foncées à noires.

Il vit la nuit dans les savanes de l'Ouest et du centre de l'Afrique.
Il a l'habitude de se rouler en boule, ce qui lui vaut le nom de python-ball en anglais et de python boule en français.

Le python molure - python molurus

Python molure
Python molure

Il en existe deux formes, l'indienne et la birmane. La birmane est la plus grosse et peut atteindre 8 m pour 135 kg. Les molures sont des serpents asiatiques mais ils ont été introduits aux États-Unis. En Floride dans les marais des Everglades, ils entrent en concurrence avec la faune locale en particulier les alligators.

La femelle est plus grande que le mâle.
Le corps est massif. La tête, relativement petite, est ornée sur son dessus d'une tache foncée en forme de fer à cheval.
Il est jaune-grisâtre avec des taches brunes rectangulaires et des taches blanches sur les flancs.
C'est un très bon nageur qui est capable de rester en immersion pendant une demi-heure.

Il se nourrit de gros rongeurs, d'oiseaux et parfois de charogne. Il est capable de déboiter ses mâchoires pour donner le passage à une grosse proie. La digestion qui peut prendre plusieurs semaines se fait dans une léthargie apparente mais qui accapare l'ensemble de son métabolisme. Le coeur d'un python pendant le temps de la digestion double de volume. Tout est absolument digéré. À l'issue du processus seuls quelques dizaines de grammes d'une substance blanche, d'apparence minérale, sont restitués.

Il est ovipare mais parait doué de reproduction parthénogénétique (un seul individu, isolé par les circonstances, serait en mesure de fournir les éléments nécessaires à la reproduction habituellement amenés par un mâle et une femelle).

Le python de seba - python de Sebae

python seba
Python de Seba

Il tient son nom d'Albert Séba, naturaliste hollandais du 18ème siècle.

C'est le plus gros des serpents africains. De 5 à 7 m de longueur, il peut peser jusqu'à 100 kg.

On le trouve dans les zones boisées qui longent les cours d'eau de l'Afrique subsaharienne.
C'est lui qui est responsable des croyances au sujet des serpents africains. Il est de couleur jaune avec des nuances de vert. L'ensemble de son corps est constellé de taches blanches et sombres. Il a une barre claire de chaque côté du crâne qui rejoint le sommet du nez en formant un V.

Il se nourrit de proies pouvant aller jusqu'à 30 kg, comme les antilopes. Il peut également jeuner pendant un an.

Il est très agressif en captivité, spécialement quand la température est élevée.

Le python réticulé - python reticulatus

Python reticule
Python réticulé

C'est lui qui est en concurrence directe avec l'anaconda pour le titre de plus gros serpent du monde. La polémique est difficile à arbitrer : un python réticulé a été capturé aux Célèbes en 1902, il mesurait, parait-il, 10 m et pesait 150 kg. Les anacondas les plus longs ne mesureraient que 8 m mais pèseraient jusqu'à 250 kg...

C'est un serpent asiatique. Il est de couleur jaunâtre, sa robe est largement obscurcie par des taches géométriques noires. Ces marques régulières et fines donnent l'impression qu'il est recouvert d'un filet. C'est de cette particularité qu'il tient le qualificatif de réticulé qui vient d'un mot d'origine latine voulant dire filet (les gladiateurs armés de filet étaient des réitères). Il a deux jolies lignes noires qui partent des yeux pour aller jusqu'à la commissure des lèvres. Sa gueule, lorsqu'elle est ouverte, est énorme.
Il est commun dans les forêts du Sud-est asiatique, en Indonésie et aux Philippines.

Il chasse à l'affut, il s'attaque à des grosses proies comme des babiroussas ou des cerfs de Java. Il est assez vif pour capturer des singes et assez puissant pour défaire des panthères et les crocodiles. Il a la réputation justifiée d'être un mangeur d'hommes.
Il étouffe ses proies, puis les digère, en général sur place, pendant, cela dépend de la taille, une ou plusieurs semaines.
C'est un serpent qui a des pattes ou plutôt il a, comme les autres membres de sa famille, des vestiges de pattes appelés ergots cloacaux. Ces appendices, situés à proximité des appareils génitaux, servent aux mâles au moment des amours. En les faisant vibrer et lui prodiguant ce qui ressemble à des caresses, il conditionne la femelle pour qu'elle accepte ses avances.

La femelle pond jusqu'à 80 oeufs qu'elle maintient en température en en faisant un tas et en s'enroulant autour d'eux pendant presque trois mois. A l'issue de cette couvaison, la mère qui ne s'est pas nourrie a perdu la moitié de son poids.

 


Article réalisé par Jean-Pierre Fleury.

QUESTIONS SIMILAIRES

Toutes les Questions & Réponses sur ce thème
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr