Advertisement
 

Boa... et boas

Par : Jean-Pierre Fleury - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
boa emeraude

Boa émeraude

Les boas, comme tous les boïdés, ont des mâchoires conçues pour avaler des proies pouvant atteindre jusqu'à 5 fois leur diamètre.


Boa constricteur (boa constrictor)

Il est de couleur grise à gris rougeâtre et brun rouge avec des taches foncées en forme de losanges.

Comme tous les membres de la famille il a deux ergots sous l'abdomen, vestiges d'un lointain passé où ses ancêtres avaient des pattes.

Il vit en Amérique centrale et en Amérique du sud. Dans son aire de répartition naturelle, on peut donc le confondre avec un jeune anaconda mais pas avec un python qui lui ne vit pas sur le continent américain, sauf à s'être évadé de captivité (à l'exception des États-Unis où le python molure a été introduit avec succès).

Il mesure environ 4 mètres. Il tue ses proies en les étouffant. Il est capable d'exercer une pression de plus de 3 tonnes sur le squelette de ses adversaires.
C'est un chasseur nocturne dont le tableau est avant tout constitué d'oiseaux et de rongeurs de taille moyenne.

Il est protégé aux annexes I et II de la convention de Washington. Sa détention est soumise à réglementation, en particulier quant à ses origines.

Boa de Cuba (Epicrates angulifer)

boa cuba
Boa de cuba

Il est de couleur gris-brun avec une gueule claire. Il mesure jusqu'à 4 m.
Il vit dans les forêts et chasse les oiseaux dans les arbres.

Boa arboricole de Cook (corallus cookii) et le boa amazone (corallus hortulanus)

boa cook
Jeune corallus cookii

Il s'agit de deux espèces qui longtemps ont été confondues. La seule façon de les différencier à coup sûr est de compter les écailles...
Ils mesurent au maximum 1,20 m.
Ils ont une grande gamme de couleurs en ce qui concerne la robe. Celle-ci peut être brun-gris, rouge ou jaune. Ils se distinguent par une tête et des yeux très gros. Ils sont aglyphes c'est-à-dire qu'ils ne possèdent pas de crochets à venin ni d'appareils venimeux. Cette particularité les rend inoffensifs bien qu'ils soient particulièrement agressifs.
Ils sont forestiers et arboricoles. Ils ont une queue préhensile qui leur permet de se suspendre à une branche. Ils vivent en Amazonie.
Le boa de Cook, plus rare, vit surtout dans l'île Saint Vincent située entre Sainte-Lucie et l'archipel des Grenadines.

Boa de Madagascar

boa madagascar
Boa de Madagascar (Acrantophis madagascariensis)

Il y a trois espèces de boas à Madagascar.

Sanzinia madagascariensis volontany (Madagascar Tree Boa)
Il atteint une longueur maximum de 1,50 m. Il se trouve dans le Nord-ouest, l'Ouest, et le Sud-ouest de Madagascar. Il se nourrit de petits mammifères et aussi de volailles domestiques.

Les deux autres espèces Acrantophis madagascariensis et Acrantophis dumerili sont des "Ground" boa.

Acrantophis madagascariensis
Il a la tête foncée une robe à dominante claire brun-jaune avec des grandes taches ovoïdes latérales juste en dessous de la colonne vertébrale.
Il est actif jour et nuit et ne grimpe aux arbres que pour dormir dans un trou.

Acrantophis dumerili
L'Acrantophis Dumerili est un boa court mais massif dont la tête triangulaire est plus pointue que celle du Boa Constrictor. Sa livrée est très contrastée avec plusieurs nuances de brun. Elle a sur le coté des marques en forme de pointes de lance. Ces marques vont du crème orangé au rose.

Ces deux espèces sont les serpents les plus grands de Madagascar et peuvent atteindre une longueur de 3 mètres.

Tous ces boas sont très dociles, mais les juvéniles peuvent se montrer parfois agressifs.

Les boas de Madagascar sont bien sûr protégés par la loi des hommes et celle des dieux : ils sont censés être fadis, c'est-à-dire que celui qui transgresserait le tabou, en leur faisant du mal, se verrait en but à la colère des esprits très présents dans certaines régions de l'île.

Boa émeraude (boa caninus)

boa emeraude
Boa émeraude

Serpent de taille moyenne pour cette famille, il est de couleur verte avec des taches blanches irrégulières réparties sur tout le corps. Son oeil est blanc fendu verticalement d'une pupille noire. Ses cellules thermosensibles sont situées sur les faces latérales des mâchoires.



Article réalisé par Jean-Pierre Fleury.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr