Anaconda... et anacondas

Par : Jean-Pierre Fleury - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
combattre anaconda jaguar

Combat d'un anaconda avec un jaguar

Un gros mâle peut terrasser un caïman mais il peut aussi être capable de chanter au moment des amours. Les anacondas sont présents uniquement en Amérique du sud dans les zones tropicales et équatoriales riches en milieux aquatiques et marécageux.


Comment reconnaître l’anaconda ?

Caractéristiques communes à tous les anacondas
Les anacondas ne vivent qu'en Amérique du sud.
Ce sont des serpents, qui malgré leur longueur apparaissent comme massifs et puissants.
Il existe 4 espèces d'anacondas. Ils ont tous en commun le fait d'être remarquablement adaptés au milieu aquatique. A cet effet les yeux et les narines sont situés au-dessus de la ligne de flottaison.
Les anacondas ont la gueule blindée. Des plaques et non pas des écailles (comme chez les boas) lui cuirassent la tête.
Ils ont la gueule pleine de dents. Ces dents ne sont faites ni pour couper ni pour broyer. Elles agissent comme les ardillons d'un hameçon et empêchent la proie de ressortir au moment où ils l'engament.
La puissance de ces animaux est telle que même sans dents efficaces la morsure peut être quand même très douloureuse.
La langue bifide est un organe des sens.

Une grande gueule !

anaconda
Grand anaconda avalant un capybara d’environ 50 kg. Pièce d'exposition du Muséum Senckenberg de Francfort-sur-le-Main. ©Eva Kröc

Les anacondas n'ont pas de venin. Ils sont constricteurs, c'est-à-dire qu'ils étouffent leurs proies à l'aide de muscles extrêmement puissants répartis sur tout le corps. Ces serpents donnent d'ailleurs l'impression de n'être qu'un énorme et redoutable muscle.
Ils chassent à l'affût dans l'eau ou dans un arbre au-dessus de l'eau. L'attaque est étonnamment rapide pour un animal de cette corpulence.
La proie, une fois saisie, est serrée jusqu'à suffocation et asphyxie. Ensuite elle est engamée la tête la première, toute entière. Les mâchoires, en se désolidarisant, deviennent béantes au point de pouvoir laisser passer des proies en apparence disproportionnées (vaches, pécaris, tapirs).
La digestion se fait grâce à des sucs digestifs surpuissants. Elle peut durer plusieurs semaines. C'est un moment où les anacondas sont handicapés par le poids de ce qu'ils ont avalé. Ils sont alors affaiblis devant leurs prédateurs (caïmans et jaguars).
Ils sont plutôt nocturnes. Bien qu'aquatiques, ils se déplacent facilement sur des terres mouillées. Contrairement aux autres serpents, ils ne "serpentent" pas mais suivent une trajectoire rectiligne.
Ils sont capables (en cas de sécheresse par exemple) de jeuner pendant deux ans.

Risques de confusion
Ne pas les confondre ni avec les boas ni avec les pythons qui peuvent eux aussi devenir très gros (en particulier le python réticulé).

Les 4 espèces d’anaconda

anaconda vert
L’anaconda vert

L'anaconda vert (eunectes murinus)
Autrefois il était appelé boa murina. Ils vivent dans le nord de l'Amérique du sud.
Il est marron et verdâtre avec des grosses tâches noires. Les flancs sont ponctués d'ocelles blancs. Le ventre est de couleur claire.
C'est le plus grand. Dans le livre des records, il atteint facilement la taille de son rival le python réticulé.
Les chiffres entérinés par les scientifiques :
- Longueur de 6 à 8 m pour le mâle ; de 4 à 5,50 m pour la femelle ;
- Poids jusqu'à 250 kg (c'est le poids d'un gros lion mâle) ;
- Tour de taille allant jusqu'à 1 m pour un diamètre de 30 cm.

anaconda jaune
L’anaconda jaune

L'anaconda jaune
Comme son nom l'indique, il se remarque par le jaune qui est la couleur dominante de sa peau.
Il mesure 3 m.
Il vit dans la partie tropicale-sud de l'Amérique du sud.

anaconda deschauense
L’anaconda de Deschauense

L'anaconda de Deschauense
Il vit au nord-est du Brésil. Il est jaunâtre, il a de grandes tâches noires disposées sur le dos et sur les flancs. Il est plus petit que l'anaconda vert.

 

L'anaconda bolivien
De découverte récente, il est très peu connu. Beaucoup plus petit que les autres anacondas, il est de couleur brune.

Reproduction

Les anacondas sont des serpents ovovivipares. La reproduction se déroule dans l'eau.
Plusieurs mâles, jusqu'à 10, courtisent une seule femelle. Ils chantent en faisant entendre des petits cris, les femelles, elles se parfument en émettant des phéromones. L'excitation amoureuse est accentuée par des frottements faits à l'aide de vestiges de pattes.
La fécondation est interne. Les mâles possèdent deux organes reproducteurs.
La gestation des oeufs se fait dans le corps de la femelle. Elle met bas une cinquantaine de petits qui mesurent entre 50 cm et 1 m. Les petits, immédiatement autonomes, sont une aubaine pour les prédateurs.

Fiche d’identité des anacondas

Classe des reptiles
Ordre des squamates
Famille des boïdés
Genre des eunectes.

L'ancien nom français était "eunecte" qui est encore son nom latin.
Littéralement eunecte signifie qui nage bien (eu = bien ; nect = nager). Cela atteste de ses bonnes dispositions aquatiques.
Le mot anaconda est d'apparition récente dans notre vocabulaire. Il viendrait de l'amérindien et signifierait le serpent guerrier.

 


Article réalisé par Jean-Pierre Fleury.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu