Quel bois choisir pour le chauffage au bois

Par : Iris Makoto - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
Ce guide pratique vous est proposé en partenariat avec : Brazeco

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur le chauffage au bois
choix bois chauffage

Le choix du bois de chauffage

Depuis la découverte du feu par l’homme, le bois a toujours été un moyen de chauffage très utilisé. Devenu obsolète en rapport aux chauffages à gaz ou à l’électricité, il revient en force dans nos habitations pour des motifs à la fois écologiques et économiques. Cependant, tous les bois n’ont pas les mêmes propriétés. Plusieurs critères entrent en compte pour obtenir un feu de qualité : essence, stockage, séchage… Essayons d’y voir plus clair.


Essences de bois

La densité du bois est un facteur très important lors de la combustion : plus il sera dense, plus il libèrera de calories sur une longue période.

Contrairement à une idée reçue, le contenu énergétique des résineux et des feuillus est sensiblement le même : 5.3 kWh/kg pour les résineux et 5.1 kWh/kg pour les feuillus. Seul diffère l’usage que l’on en fera.

Les feuillus sont préconisés pour l’approvisionnement du chauffage domestique. Ces bois sont classés en trois groupes d'essences, en fonction de la quantité de chaleur fournie par unité de volume :

  • groupe 1 : Chêne, Charme, Orme, Hêtre, Frêne, et Érable ;
  • groupe 2 : Châtaignier, Robinier, Merisier, et fruitiers ;
  • groupe 3 : Peuplier, Bouleau, Platane…

Les résineux (épicéa, sapin, pin) peuvent servir à allumer le feu car ils brûlent plus vite et dégagent rapidement la chaleur. Cependant, veillez à limiter leur utilisation car ils encrassent les conduits de cheminées.

Choix du bois de chauffage

Un bon bois de chauffage doit être sec et naturel. En effet, il faut éviter d’alimenter la cheminée en bois traité, ou enduit de vernis ou de peinture.

De même : pas de vieux meubles, ni de plaques d’aggloméré ou de contreplaqué dans votre foyer ! Leur combustion est dangereuse pour la santé et engendre des émissions toxiques et polluantes dans l’atmosphère.

Choisissez un bois sain exempt de traitement, distribuer par un producteur de votre région pour minimiser l’impact du transport sur l’environnement.

Le bois acheté doit être parfaitement sec sinon vous serez obligé d’en consommer deux fois plus pour un confort équivalent. Un bois sec contient moins de 20% d’humidité sec rapportée à la masse brute alors qu’un bois tout juste coupé en contient 50% . Un bon bois de chauffage doit avoir séché au moins 18 mois.

Choisissez la longueur des bûches en fonction de la taille de votre foyer. Mesurez au préalable les dimensions de celui-ci et commander toujours une longueur légèrement inférieure. On trouve généralement des bûches coupées en sections de 30 ou 50 cm.

Il existe une certification NF pour le bois de chauffage qui permet d’obtenir un bois réunissant tous les critères définis précédemment. Une liste des producteurs certifiés est disponible sur le site NF bois de chauffage.

QUESTIONS SIMILAIRES

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr