Rendre un chiot propre


Apprendre la propreté à un chiot
Apprendre la propreté à un chiot

A partir de 8 semaines, les jeunes chiens sont capables de se retenir. Vous pouvez alors commencer l’apprentissage de la propreté. Avec un peu de patience et des sorties très régulières, votre petit compagnon comprendra vite ce que vous attendez de lui.



Au quotidien

Observez attentivement votre chiot. Vous apprendrez très vite à reconnaître les signes qui indiquent qu’il veut sortir : il semble chercher, il tourne en rond, il se poste devant la porte, …

Faites-le sortir toutes les deux heures et proposez-lui systématiquement de faire ses besoins lorsqu’il se réveille et après ses repas.

Félicitez-le beaucoup lorsqu’il se soulage. Mais ne lui donnez pas systématiquement une friandise. Des caresses, quelques minutes de jeu auront tout autant d’effet et vous éviterez de le rendre trop gourmand. Les animaux eux aussi peuvent être confrontés aux problèmes de surpoids.

La nuit, limitez les dégâts en plaçant son panier dans une pièce facile à nettoyer (salle de bain, cuisine) et créez une barrière autour de la zone entourant son couchage.

N’utilisez ni papier journal, ni bac à litière, ni serpillière pour matérialiser l’endroit où il pourra se soulager. Il doit apprendre à demander la porte.

Chiot propre : en cas de petit accident

Si vous le surprenez, dites simplement « non » fermement et s’il est encore temps, emmenez-le pour qu’il termine à l’extérieur.

Ne criez pas, ne lui donnez pas de tape sur l’arrière train. Les punitions physiques ne peuvent que le rendre peureux ou agressif.

Nettoyez l’endroit en son absence avec de l’eau vinaigrée. N’utilisez pas d’eau de Javel ni de produits à base d’ammoniaque : leur odeur prononcée ne ferait que marquer l’emplacement et attirer votre animal.

Si vous ne trouvez ses excréments qu’après-coup, inutile de le disputer en le mettant face à sa bêtise, il ne comprendrait pas.

Des petits oublis peuvent perdurer jusqu’à 6 mois, surtout si vous êtes absent quelques heures et le laissez enfermé trop longtemps. Au-delà, mieux vaut en parler à votre vétérinaire : une cystite, des calculs ou encore un petit trouble du comportement peuvent expliquer des accidents à répétition.