Achat d'une résidence secondaire : avant de se lancer

Ce qu'il faut savoir sur les résidences secondaires
Ce qu'il faut savoir sur les résidences secondaires
Si l’achat d’une résidence secondaire entraîne beaucoup de charges, c’est aussi une source de bonheur partagée. Découvrez à travers cette fiche ce qu'il est important d'avoir en tête avant de vous décider.


Questions à se poser avant d'acquerir une maison secondaire

Avant tout, posez-vous les bonnes questions : envisagez-vous de revenir régulièrement dans cette région ? Êtes-vous prêt à gérer à distance une seconde maison ? Pouvez-vous en assumer les charges financières ? 

Une fois que vous êtes décidé, rappelez-vous que cette résidence secondaire n’est à priori pas un investissement locatif et qu’elle ne correspond pas à une opération de défiscalisation. Elle nécessitera un entretien important (travaux intérieurs et extérieurs, entretien jardin) et doublera certaines de vos charges (impôts locaux, téléphone, assurances). Sachez aussi que la plus-value que vous pourrez générer à la revente sera fortement taxée.

Quelques conseils d’achat pour sa maison secondaire

Ainsi, ne choisissez pas une surface trop grande pour votre résidence secondaire, qui vous coûtera du temps et de l’argent en entretien et en ménage.

Sachez aussi la choisir dans un bon emplacement, à proximité du centre bourg, des pistes des skis ou dans la campagne.

La distance est aussi importante : acheter une maison que vous pouvez facilement rallier en train ou en voiture de votre résidence principale. Cela vous permettra de conserver une bonne qualité de vie.

Profiter de sa maison secondaire

En dépit de toutes les charges financières qui suivront un tel investissement, rappelez-vous que cet achat de maison doit être un achat plaisir où votre bonheur et celui de toute votre famille doit primer.

C’est alors que le bon choix d’une maison sera facile à faire, car ce sera celui où vous vous sentirez bien. Au fil du temps, cette maison sera un vrai lieu de rassemblement, un endroit où vous nourrirez vos projets et vous créerez des souvenirs, un refuge pour tous ceux que vous aimez et cela, ça n’a pas de prix !

Une nouvelle taxe sur les résidences secondaires

Pour inciter les propriétaires à affecter leurs résidences secondaires à l'habitation principale, les conseils municipaux pourront décider de majorer de 20 % la taxe d'habitation due au titre des « logements meublés non affectés à l'habitation principale » selon la loi de finances rectificative pour 2014.

Cette majoration frappera donc tous les logements cumulativement :

  • meublés,
  • utilisés à usage de résidence secondaire,
  • situés « en zones tendues », c’est-à dire les communes visées sont les mêmes que celles concernées pas la taxe sur les logements vacants.

Plus de 1 100 villes de 28 grandes agglomération sont concernées, mais contrairement à ce que prévoyait le projet initial, cette majoration ne sera pas automatique, mais relèvera d'un choix politique de chaque commune.

La majoration de la taxe d'habitation sera de 20 %.

Le redevable sera le plus souvent le propriétaire, mais il pourra aussi s'agir du locataire si le logement est loué.

Afin de ne pas pénaliser les particuliers que la vie oblige à user d'une résidence secondaire, la loi prévoit des exonérations de majoration lorsque l'utilisation du logement meublé à usage de résidence secondaire est une contrainte et non un choix ; il en est ainsi :

  • pour les personnes contraintes de résider dans un lieu distinct de celui de leur habitation principale pour des raisons professionnelles,
  • les personnes âgées de condition modeste entrant en maison de retraite et qui conserve le logement qui constituait leur résidence principale,
  • et d’une façon générale pour toute personne qui ne peut affecter son logement à un usage de résidence principale pour une cause étrangère à leur volonté.