Rosiers : les différents types de rosiers


Les différents types de rosiers
Les différents types de rosiers

Il n’est pas facile de choisir un rosier à planter. Les variétés sont nombreuses et variées. Formes, coloris, parfum : à vous de décider en fonction de l'effet souhaité ou de l'utilisation que vous en ferez.



Quelle variété de rosier ?

Originaire de l'hémisphère Nord, le genre Rosa regroupe plus d'une centaine d'espèces provenant d'Asie, d'Europe et d'Amérique du Nord. De nombreuses années de sélection et d'hybridation ont donné naissance à plus de 20 000 variétés exhibant une diversité étonnante de formes, de couleurs et de parfums.

Les rosiers sont classés en différentes catégories, selon des critères botaniques, d'utilisation ou d'origine. Cette classification vous aidera à choisir votre rosier.

Quel type de rosier ?

L'hybride de thé Madame A. Meilland
L'hybride de thé Madame A. Meilland

Les rosiers buissons à grandes fleurs (hybrides de thé) présentent de grandes fleurs solitaires doubles au bout de longues tiges. De 60 cm à 1,50 m de hauteur, ils prennent place en massifs, plates-bandes et s’utilisent idéalement en fleurs coupées.

Les rosiers buissons à fleurs groupées, comme leur nom l’indique, portent sur chaque tige plusieurs roses simples ou doubles, groupées en bouquets. Elles s’utilisent en massifs et plates-bandes, parfois aussi en fleurs à couper. On distingue les Polyanthas (à petites fleurs, de 30 à 60 cm de hauteur), les Floribundas (à fleurs de taille moyenne, réunies en larges grappes) et les Grandifloras (réunies en bouquets), de 1 m à 1,20 m de hauteur.

Rosier arbustif : rose de France (Rosa gallica)
Rosier arbustif : rose de France (Rosa gallica)

Les rosiers arbustifs, à fleurs simples, de 1 m à 1,80 m de hauteur, forment de magnifiques haies fleuries ou s’utilisent en sujet isolé.

Rosier grimpant ‘Pierre de Ronsard’
Rosier grimpant ‘Pierre de Ronsard’

Les rosiers grimpants, de 2 à 6 m de hauteur, prennent place sur un support (mur ou pergola) et doivent être palissés.

Les rosiers lianes, semblables mais plus vigoureux, sont destinés à couvrir tonnelles, arceaux, colonnes ou vieux arbres.

Les rosiers tiges sont des variétés de rosiers buissons à grosses fleurs ou à fleurs groupées greffés sur des tiges de 1 m à 1,30 m de hauteur.

Les rosiers couvre-sol, de 60 cm de hauteur, forment des branches horizontales et s'étalent jusqu'à 2 m. Ils meublent joliment talus et plates-bandes.

Les rosiers miniatures, de 25 à 40 cm, forment de petits buissons très ramifiés à fleurs doubles et se plantent en rocaille ou bordure et surtout en pot ou en bac.

Rosier ancien (Bourbon)
Rosier ancien (Bourbon)

Les rosiers anciens forment une catégorie à part. Créés avant 1920 mais de nouveau à la mode, ils offrent une floraison de qualité, souvent très parfumée, le plus souvent non remontante (de juin à juillet). Ils présentent une grande variété de types de fleurs, de simples (type églantier) à très doubles. Leur port arbustif (de 1,20 à 2 m) les destine à former de grandes haies fleuries.

Les roses anglaises, de 80 cm à 1,50 m de hauteur, sont des rosiers modernes issus de roses anciennes qui ont été créés en Angleterre. Leur floraison est abondante, parfumée et remontante.

Quelle floraison en fonction du rosier choisi ?

Les rosiers sauvages à fleurs simples (Rosa gallica) ne fleurissent qu’une seule fois, en été. En revanche, les cultivars modernes de rosiers buissons et arbustifs à fleurs doubles sont remontants, de mars à décembre, certains de façon continue.

Les rosiers grimpants sont soit remontants (floraison continue de mai aux premières gelées), soit non remontants (une floraison par an, de la mi-juin à la mi-juillet).

Quelle couleur ?

Les roses existent dans de nombreuses couleurs : rose, rouge, blanc et jaune le plus souvent, mais aussi orange vif, rose saumoné, lilas pâle ou rouge-noir, le bleu étant extrêmement rare.