Toilette intime : à savoir pour éviter les désagréments

Choisir les bons produits pour la toilette intime
Choisir les bons produits pour la toilette intime
La flore vaginale est fragile, il faut donc attentivement veiller à son hygiène. Mais, contrairement aux idées reçues, un excès d'hygiène peut également être néfaste.


La flore vaginale, milieu fragile

La flore vaginale est un milieu à l'équilibre fragile, qui peut être perturbé à cause :

  • du stress ;
  • de la fatigue ;
  • des variations hormonales causées par la ménopause ou les menstruations ;
  • ou de l'usage de certains médicaments.

Quand l'équilibre est rompu, les infections et mycoses sont fréquentes. Pour éviter ces désagréments, une hygiène intime adaptée est impérative. Une bonne hygiène prévient l'apparition de problèmes tandis qu'une mauvaise hygiène les crée ou les renforce.

Quels produits faut-il utiliser ?

Un savon intime adapté doit avoir un PH neutre, égal à 5, proche de celui de la peau.

Il ne faut pas utiliser du savon car il est considéré comme trop irritant. Il est également conseillé d'éviter des produits contenants des colorants ou des parfums.

Toilette intime : les bons gestes

La toilette intime est réservée à la partie externe de la vulve. Il ne faut jamais tenter de nettoyer l'intérieur du vagin, même à l'eau : cela détruit la flore vaginale et peut provoquer des infections.

Préférez les douches aux bains.

Incommodées par les odeurs ou par les sécrétions vaginales, certaines femmes ont parfois tendance à se laver trop fréquemment les parties intimes. Or, cela élimine le système de défense naturel de la flore vaginale. Paradoxalement, certaines bactéries naturellement présentes sont protectrices.

La toilette intime ne doit pas être faite plus de deux fois par jour.

Les bons réflexes pour éviter les infections et mycoses vaginales

Pour éviter les infections ou mycoses viginales, voici quelques conseils :

  • lors des menstruations, changer de tampon ou de serviette hygiénique toutes les 4 heures ;
  • uriner après un rapport sexuel pour éviter que des germes ne remontent vers l'urètre et ne provoquent des infections ;
  • éviter au maximum de porter des sous-vêtements en matières synthétiques ou des pantalons trop moulants.