3 remèdes naturels pour soigner les bleus

Publié le 
3 remèdes naturels pour soigner les bleus / iStock.com - Marina_Poushkina
3 remèdes naturels pour soigner les bleus / iStock.com - Marina_Poushkina

Vous vous êtes cogné ? Sous le choc, un bleu ou ecchymose risque d’apparaître rapidement. À la fois douloureux et disgracieux, les bleus sont le résultat d’un éclatement des vaisseaux capillaires. Malheureusement, il faut compter entre 10 et 14 jours pour qu’ils s’estompent totalement. Alors pourquoi ne pas accélérer le processus ? Certains remèdes naturels vous permettront de résorber vos bleus à vitesse éclair. Découvrez une sélection de 3 de ces remèdes utilisés par nos grands-mères.   

L’arnica

Cette plante des montagnes d’Europe et d’Amérique à la fleur jaune vif est sans doute LE remède le plus répandu pour remédier aux bleus. Elle peut à la fois être utilisée en prévention pour les personnes qui ont tendance à marquer facilement ou après coup. Elle contient plusieurs molécules actives qui permettent de :

  • bloquer l’hémorragie et accélérer la cicatrisation des tissus veineux ;
  • réduire les inflammations (d’où son utilité aussi sur les bosses) ;
  • réduire les douleurs.

Cette plante se trouve sous différentes solutions à prendre en fonction des âges et de l’avancée de l’hématome :

  • En granule homéopathique : ces petites granules à sucer sont idéales pour les enfants qui le voient davantage comme un bonbon. Il est nécessaire de prendre 3 à 5 granules d'homéopathie après le coup (5CH) et 3 granules au moins 3 trois fois par jour durant les 3 à 5 jours suivants ;
  • En pommade, en gel ou en teinture : ces applications locales sont souvent réservées aux adolescents et aux adultes. Renouvelez l’application 3 fois dans la journée sur le bleu en faisant bien pénétrer durant au moins 3 jours.

La consoude

La consoude est une plante aux fleurs violettes ressemblant à des petits grelots. Elle se trouve en Europe et dans l’ouest de l’Asie dans des zones humides, il n’est pas rare de la voir dans les jardins.

Cette plante à la réputation de soigner les bleus grâce à son effet anti-inflammatoire et décongestionnant. Contrairement à l’arnica, elle ne peut toutefois pas se prendre par voie orale puisqu’elle contient des alcaloïdes pouvant être toxiques pour notre foie. Néanmoins, elle est totalement inoffensive appliquée localement. Elle peut se mettre de deux manières :

  • En décoction : faites bouillir des racines de consoude dans de l’eau pendant 12 minutes. Arrêtez le feu et laissez encore infuser 15 minutes puis imbibez une compresse que vous n’aurez plus qu’à déposer sur votre hématome pendant 5 minutes ;
  • En cataplasme : broyez en grande quantité les feuilles et les fleurs de la consoude. Déposez la mixture sur votre bleu maintenue par un bandage au moins deux fois par jour.

Une sensation de chaleur pourra se faire ressentir, elle est tout à fait normale. Il ne faut donc pas retirer votre bandage ou compresse à ce ressenti.

La pâquerette

Et oui, bien que cela puisse paraître étonnant la pâquerette peut aussi soulager vos bleus. Toutefois, elle n’agira que sur des ecchymoses de petite taille. Si elle est surtout utilisée dans les cosmétiques comme tonifiant vasculaire, elle a aussi des propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires. Le sang accumulé sous la peau sera éliminé plus rapidement. Vous pouvez l’appliquer de différentes façons :

  • En cataplasme : écrasez les fleurs dans un mortier et placez la pâte sur votre bleu ;
  • En compresse : faites infuser les fleurs dans de l’eau bien chaude et trempez-y votre compresse que vous déposerez sur votre hématome ;
  • En macérât huileux : mélangez 100 ml d’huile végétale avec les fleurs puis chauffez le tout au bain-marie pendant 3h.

Toutes ces préparations sont à appliquer 3 à 4 fois par jour.