3 conseils pour intégrer un stagiaire dans son entreprise

Publié le 

3 conseils pour intégrer un stagiaire dans son entreprise / iStock.com-monkeybusinessimages
3 conseils pour intégrer un stagiaire dans son entreprise / iStock.com-monkeybusinessimages

Il n’est pas toujours facile pour un stagiaire d’intégrer une équipe bien rodée. Heureusement quelques astuces permettent de le motiver pour une collaboration fructueuse et constructive, bénéfique à toutes les parties.

Pour les étudiants, les stages constituent un premier pas dans le monde du travail. Si, auparavant, les stagiaires héritaient souvent des tâches ingrates, les pratiques ont changé. Tour d’horizon des astuces pour une meilleure intégration des novices dans une entreprise.

Recherche d'un stagiaire motivé

Dans certains cas, les managers sont irrités par les stagiaires peu motivés par les missions qui leur sont confiées. Il est donc recommandé de bien sélectionner son apprenti en définissant au préalable les besoins de l’entreprise et les objectifs du stage proposé. Il n’est plus question d’embaucher le fils ou la fille d’une connaissance, mais de recruter un stagiaire de la même manière qu'un salarié. Si la mise en place d’une batterie de tests n’est pas nécessaire, un entretien est incontournable pour cerner la motivation, les compétences et le profil du futur stagiaire.

Une implication des collaborateurs

L’implication des collaborateurs est requise pour une meilleure intégration du stagiaire. En effet, les professionnels qui encadreront l’étudiant doivent prendre part au processus de recrutement et à la définition des missions. L’objectif est de changer la vision des collaborateurs qui ont tendance à considérer un apprenti comme une charge plutôt qu’une aide ou un appui. Le maître de stage doit être volontaire et pédagogue. En effet, il devra former l’étudiant tout au long du stage et sera même amené à entrer en contact avec l’école de ce dernier en cas de besoin.

Attribution de vraies missions

Il y a encore quelques années, les stagiaires étaient cantonnés à des missions peu valorisantes comme la photocopie ou le classement de documents. Si la réalisation de ces tâches entre dans le processus d’apprentissage, une vraie mission à mener constitue une motivation supplémentaire pour le novice. Ainsi, il doit avoir sa place dans l’équipe avec des objectifs précis à atteindre. D’ailleurs, le stage proposé doit avoir une visée pédagogique et s’inscrire dans le cursus de l’étudiant. Demander un rapport d'étonnement à son stagiaire est utile pour connaître les difficultés qu’il a rencontrées ou ses suggestions. Des encouragements, des félicitations et des récompenses sont les bienvenus pour le motiver dans la réalisation de ses missions.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : social - rh