Bien-être : prenez du temps pour vous avec la "slow life" !

Publié le 

Bien-être : prenez du temps pour vous avec la "slow life" ! / iStock.com - AlexSava
Bien-être : prenez du temps pour vous avec la "slow life" ! / iStock.com - AlexSava

Face au rythme trépidant du quotidien, certains sont victimes de burn-out. De plus, l'ère du numérique et des nouvelles technologies n'a pas que des conséquences bénéfiques. Pour lâcher prise, adoptez la slow life”.

En ce XXIème siècle, tout s'accélère : quantité de messages, temps de transport, tâches à effectuer… Au lieu de faire le maximum pour suivre ce rythme effréné, pourquoi ne pas ralentir avec la philosophie slow life ? Alors que le slow gardening a déjà fait son entrée en France, c'est au slow life de s'intégrer dans le slowconcept. 

Les origines de la slow life

Ce mouvement est prôné par le critique gastronomique, sociologue et journaliste Carlo Pétrini. Au départ, il s’opposait à la restauration rapide en instaurant la slow food qui privilégie la cuisine traditionnelle. De cette philosophie de vie ont été tirés d’autres slowconcepts : slow cities, slow drinking, slow management, slow parenting et même slow sex. La slow life privilégie le moment présent et refuse les obligations imposées par l'horloge, pour permettre de retrouver le vrai sens de l'existence. Ce mode de vie délaisse le superflu ainsi que le virtuel au profit de l'authentique et de l'essentiel. Il s'agit de maîtriser son emploi du temps et de refuser les journées frénétiques. Pour plus de précisions, la slow life ne consiste pas à ne rien faire, mais à le faire d'une autre manière.

Trouvez votre rythme idéal

La première étape pour adopter la slow life est de se poser, de réfléchir sur son train de vie et de redéfinir ses priorités. Il est possible de commencer par la maîtrise et la limite de ses déplacements au quotidien. En moyenne, un mois entier est nécessaire pour ralentir son rythme. Une fois que la prise de conscience a eu lieu, le changement de rythme s'effectue par étape. Le déconditionnement s'opère avec lenteur. Au quotidien, la slow life se traduit par le choix du bus ou du train au détriment de la voiture. À la maison, commencez par limiter le temps passé devant l'ordinateur et libérez vos enfants des activités extrascolaires. Adoptez également le slow design, où les meubles et la déco deviennent éthiques. Côté consommation, privilégiez les marchés locaux, les produits maison, les fruits et les légumes de saison. Lorsque vous êtes au travail, aménagez-vous des bulles de concentration et évitez de vous distraire. Fuyez le monde virtuel et mettez-vous à la jardinerie ou à l'écriture. Pour vos voyages, sachez que la slow life comprend la slow travel, qui consiste à préférer le bateau et le train à l'avion. Ce concept se traduit aussi par l'abandon des appareils photo et des guides pour rencontrer la population locale. En résumé, il faut expérimenter au lieu de consommer.