Cancer du sein : l'acupuncture contre les effets secondaires des traitements

Publié le 

Cancer du sein : l'acupuncture contre les effets secondaires des traitements / iStockcom-kokouu
Cancer du sein : l'acupuncture contre les effets secondaires des traitements / iStockcom-kokouu

L’hormonothérapie est une des premières solutions utilisées dans la prise en charge des femmes atteintes d’un cancer du sein. Cependant, cette méthode peut entraîner de nombreux effets indésirables, dont des douleurs articulaires. Selon des études récentes, l’acupuncture permettrait de les soulager et d’inciter les patientes à poursuivre le traitement.

Mondialement connue, l’acupuncture est une technique ancestrale chinoise ayant fait ses preuves dans le soulagement de la douleur. Elle est souvent utilisée dans le traitement des migraines, des lombalgies, de l’arthrose et de la fibromyalgie. Une récente étude présentée au “San Antonio breast cancer symposium” démontre son efficacité sur les douleurs articulaires liées à la prise en charge du cancer du sein.

Cancer du sein : réduire les effets secondaires du traitement

Le cancer du sein est couramment traité par des inhibiteurs de l’aromatase (IA). Ce type de médicament permet de bloquer l’action des œstrogènes dans le développement des cellules cancéreuses. Utilisée à 80% dans la prise en charge des patientes, cette substance entraîne toutefois de nombreux effets indésirables comme l’apparition de douleurs aigües au niveau des articulations. Pour y remédier, le Dr Dawn Hershman, directeur du programme dédié au cancer du sein du centre de cancérologie de l'université de Columbia (État de New York/ USA), a mené une étude sur 226 patientes sous hormonothérapie. Elles sont toutes ménopausées et atteintes d’un cancer du sein à un stade précoce.

Dans le cadre de l’expérience, les patientes ont été divisées en trois groupes, dont un seul a bénéficié d’un véritable traitement par acupuncture pendant 12 semaines. Le groupe testé suivait deux séances hebdomadaires durant les six premières semaines, puis une seule session par semaine. Au terme de l’étude, les chercheurs ont observé une réduction significative des douleurs articulaires au niveau des bras des femmes ayant reçu de vraies séances d’acupuncture. De plus, cet effet de soulagement peut s’étendre sur 24 semaines après le traitement.

Prise en charge d'une médecine alternative

L’expérience menée par le Dr Dawn Hershman a permis de démontrer l’efficacité de l’acupuncture dans la réduction des douleurs articulaires des femmes sous hormonothérapie. Forts de ces résultats probants, les chercheurs américains ambitionnent de modifier les préjugés sur les méthodes alternatives et de transformer la pratique médicale moderne. Ainsi, les assureurs envisageront de prendre en charge ce traitement complémentaire pour les patientes sous inhibiteurs de l’aromatase.

En France par exemple, l'Inserm, en dépit des nombreuses recherches sur le sujet, a précisé dans un dossier traitant des médecines alternatives : “il est difficile d'estimer clairement les effets de cette thérapie”. Pourtant, ce type d’étude vise uniquement à soulager les patients des désagréments liés à une pathologie. Il s’agit en somme d’un traitement complémentaire mettant à contribution des méthodes alternatives.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : Médecines douces