Entreprise : les soft skills suscitent l’intérêt des employeurs

Publié le 

Entreprise : les soft skills suscitent l’intérêt des employeurs / iStock.com - designer491
Entreprise : les soft skills suscitent l’intérêt des employeurs / iStock.com - designer491

Les diplômes ne sont plus les seuls critères pris en compte par les recruteurs, les soft skills sont désormais déterminants. Ainsi, en plus des compétences techniques, les candidats doivent posséder des compétences comportementales pour obtenir un poste déterminé.

Au même titre que les compétences techniques, les soft skills ont toute leur importance dans la vie professionnelle. Assurance, créativité, esprit d’équipe… entrent désormais dans les critères de recrutement. Ainsi, mieux vaut prendre le temps pour reprendre confiance en soi avant de postuler.

Les soft skills

Les hard skills ou compétences techniques peuvent être quantifiées, mais ce n’est pas le cas des soft skills ou compétences comportementales. Longtemps sous-estimées, les soft skills, également appelées compétences douces ou encore compétences comportementales, sont elles aussi importantes. Co-auteur de l’ouvrage Réflexe Soft skills avec Julien Bouret et Fabrice Mauléon, Jérôme Hoarau souligne : “À l’inverse des compétences techniques, il n’est pas possible de déléguer aux robots les compétences comportementales”. Ces dernières sont devenues centrales dans les critères des recruteurs. En effet, elles sont ce qui ”différencie ceux qui réussissent”, ce qui transforme un simple salarié en un collaborateur motivé, efficace et agréable. Il ne faut pas oublier que la cohésion de l’équipe influe sur la productivité de chacun, sur le bien-être des salariés et ainsi sur le développement de l’entreprise.

Apprendre à cultiver ses compétences douces

Les trois auteurs du livre Réflexe Soft skills ont fondé l’agence CreapreZent pour accompagner les chefs d’entreprise et leurs salariés dans le développement de leurs compétences personnelles. Chaque personne en dispose, mais les contextes familial, social et économique font qu’elles sont plus développées chez les uns et plus discrètes chez les autres. Toutefois, il est toujours possible de les améliorer selon Jérôme Hoarau. Julien Bouret affirme que “les compétences comportementales s’assimilent tout au long de la vie dans un processus lent”.

Les soft skills les plus recherchées

Il y a encore quelques années, la maîtrise des nouvelles technologies faisait partie des compétences les plus recherchées par les recruteurs. Désormais, il faut mettre en avant ses qualités personnelles.

Les soft skills permettent de passer l’étape de l’entretien d’embauche, mais sont également des conditions nécessaires pour s’épanouir et évoluer au sein de l’entreprise. Les soft skills les plus recherchées sont l’adaptabilité, l’agilité, l’esprit d’équipe, la rigueur, l’organisation, l’ouverture d’esprit, l’empathie, la créativité, la confiance en soi et la gestion du stress.

Bien que les entreprises soient conscientes de l’importance des compétences comportementales, la majorité d’entre elles ne disposent pas encore de modules de formation pour aider leurs employés à les développer.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : social - rh