Le nutri-score n’aura plus de secret pour vous

Publié le 

Le nutri-score n’aura plus de secret pour vous / Istock.com - wwwebmeister
Le nutri-score n’aura plus de secret pour vous / Istock.com - wwwebmeister

Le principal attrait d’un produit alimentaire repose sur sa qualité nutritionnelle. De plus en plus de personnes prennent ce détail en compte lorsqu’elles sillonnent les rayons des supermarchés. Afin d’orienter facilement le choix des consommateurs, des labels ont été conçus pour évaluer facilement le pouvoir nutritionnel d’un produit. L’un des plus pratiques et des plus appréciés, le nutri-score, connait actuellement une véritable montée en puissance.

Nombreux sont les consommateurs qui se persuadent qu’adopter une meilleure alimentation sera bénéfique, non seulement pour eux, mais aussi pour l’environnement. Les produits aux qualités nutritionnelles supérieures, considérés comme “sains”, ont ainsi la préférence du public. L’étiquetage nutri-score représente un support fiable pour simplifier le choix de ces produits. Bientôt, il pourrait devenir obligatoire. Décryptage.

Le nutri-score, qu’est-ce que c’est ?

Suite à la loi sur la santé datant de janvier 2016, il est devenu légalement possible d’apposer un label recommandant un produit selon sa qualité nutritionnelle. Un an plus tard, l’étiquetage nutri-score pour décrypter l’information nutritionnelle est mis au point par la Santé Publique en France en octobre 2017. Concrètement, il est visible à l’avant des emballages et se présente sous la forme d’un tableau composé de couleurs (du vert foncé au rouge) associées à des lettres (A à E). En un coup d’œil, ces indications simplifiées informent les consommateurs sur la qualité globale du produit qui a retenu leur attention.

Un outil pratique et ambitieux

Voilà désormais deux ans que le label nutri-score est arboré par de nombreux produits dans les supermarchés. Il fournit une appréciation générale sur la teneur en nutriments favorables et celle en nutriments à limiter, comme le gras et l’excès de glucide, et ce pour 100 g. Ainsi, les produits labellisés A et B (de couleur verte) possèdent les meilleures valeurs nutritionnelles, contrairement aux produits C, D et E (trop gras, trop sucrés, trop salés). Depuis sa mise en place, le nutri-score a marqué autant les consommateurs que les industriels. En effet, les Européens sont davantage disposés à choisir les aliments favorables à leur santé grâce à lui, quoiqu’il soit, en général, plus sain de vivre sans supermarché. En outre, selon Nielsen, “les marques sont de plus en plus enclines à lancer des produits sains, à revoir leurs recettes”, grâce au label.

Une démarche pour rendre le nutri-score obligatoire

Utilisé dans plusieurs pays européens, le nutri-score, bien que très pratique, demeure une simple option pour les industries qui ont le bon vouloir de l’utiliser, tout comme la notation par pictogramme qui informe les consommateurs. Dans l’espoir de rendre cette mesure obligatoire, une pétition “Pronutriscore” multilingue a été lancée par sept associations européennes de consommateurs. Soutenue par des spécialistes de la santé et de la nutrition, leur unique demande est de modifier la réglementation européenne sur l’information des consommateurs pour que le nutri-score soit obligatoire dans tous les États membres de l’UE. Ayant recueilli jusque-là 69 000 signatures, la pétition doit atteindre le nombre d’un million en moins d’un an pour être considérée.

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : bien manger