Microworking : qu'est-ce que c'est ?

Publié le 

Microworking : qu'est-ce que c'est ? / Istock.com - asiseeit
Microworking : qu'est-ce que c'est ? / Istock.com - asiseeit

À l'heure où le télétravail séduit de nombreux travailleurs à travers le monde, les pratiques liées à cette absence de bureau physique fixe se multiplient. Après le succès du coworking, qui a permis de généraliser les avantages du travail nomade, le microworking fait son apparition dans les tendances professionnelles de cette année et intéresse de plus en plus de Français.

La société actuelle baigne dans le numérique, ce qui crée de nouvelles solutions de mobilité, surtout dans le domaine du travail. Ainsi, de nombreux espaces ont vu le jour pour permettre aux télétravailleurs de profiter d'un environnement aménagé pour le coworking. Pourtant, certaines tâches ne peuvent attendre que la personne se trouve dans un espace de travail adéquat pour être réalisées. Ce besoin a créé le microworking.

Le microworking dans un monde de plus en plus chargé

Le nomadisme a définitivement élu domicile dans le secteur professionnel depuis l'apparition du phénomène du coworking, une des différentes formes de télétravail. Si ce dernier se caractérise par l'absence de poste de travail fixe, il requiert néanmoins un petit trajet pour rejoindre un des innombrables open space de coworking tels que WeWork, Modjo et bien d'autres. Toutefois, certains professionnels ne disposent pas du temps nécessaire pour effectuer ce déplacement dans un espace dédié. Ils perdent ainsi des minutes, voire des heures, à attendre les transports et à effectuer le trajet. C'est dans ce contexte qu'est né le microworking, une pratique nomade destinée à optimiser la moindre parcelle de temps disponible.

Plus de temps à perdre, la pratique du microworking s'impose

Phénomène dérivé du coworking, le microworking consiste en des sessions de travail de courtes durées, d'où le préfixe “micro”, qui peuvent se pratiquer à tout moment à n'importe quel endroit. Cette nouvelle façon de travailler concerne principalement les usagers de transport qui perdent en moyenne une heure pour rallier leur lieu de travail. Avec le microworking, ce temps peut être mis à profit pour réaliser certaines tâches numériques en attendant d'arriver à destination. Ainsi, l'avantage de cette nouvelle méthode consiste à investir n'importe quel lieu, de la gare aux salles d'attente d'aéroport, en passant par le métro, les avions... Il s’agit d’un moyen efficace de bien organiser son temps dans le télétravail.

Des projets en vue pour développer le microworking

Au début de l'ère du coworking, les espaces de travail se résumaient à l'essentiel, à savoir une table, des chaises et bien sûr, une connexion internet. En 5 ans, l'expansion de la tendance a favorisé la mise en place d'environnements de pointe, avec plus de 700 espaces en France. La tendance actuelle étant au microworking, de nouveaux aménagements destinés à faciliter cette pratique ne tarderont pas à émerger dans les gares, les halls d'hôtel et autres. Au Japon, un concept de mini-bureaux dans les couloirs du métro a été imaginé. À Rouen, la société WeeM a conçu de petites cabines insonorisées qui prendront place dans les espaces publics tels que les aérogares et les centres commerciaux trop bruyants. Ces transformations permettent de savoir d’ores et déjà à quoi ressemblera peut-être le métro du futur.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : vie du salarié